Bruits de vestiaire

cjhunter.jpg

Athlétisme. « 2.000 dollars. » C’est tout ce que Marion Jones a déclaré avoir sur son compte en banque dans une interview au Los Angeles Times. Qu’a fait la sprinteuse américaine des 70.000 dollars qu’elle exigeait pour s’aligner à chaque meeting au meilleur de sa carrière ? On peut comprendre que les frais de bouche du gros CJ Hunter (notre photo) et la prise en charge pharmaceutique de Tim Montgomery, ses anciens compagnons, aient entamé son capital. Mais de là à « prier Dieu pour qu’il subvienne à (ses) besoins ». Il n’y a qu’un pas, que ses frais d’avocats dans l’affaire BALCO lui ont fait franchir.

Natation. Alain Bernard a donné cette semaine, à 24 ans, une impulsion nouvelle à sa carrière. Médaillé de bronze aux championnats de France 2005 sur 100 m (50’’25), il avait encore fini à la 3e place en 2006 (49’’69) avant de claquer lundi, à Saint-Raphaël, le deuxième meilleur chrono de l’histoire (48’’12). A ce rythme-là, il devrait passer sous les 45 secondes en 2010 ! Comment expliquer une telle progression ? « Il a l’avantage d’avoir une cage thoracique très développée », répond son entraîneur, Denis Auguin. « C’est un bosseur », analyse Esposito depuis l’outre-tombe alors que VDH, futur ex-recordman du monde (47’’84), invite le nouveau « patron » du sprint à « venir à Eindhoven partager (son) entraînement ». Et ses produits ?

Football. Le stade de la Vallée du Cher de Tours est un véritable nid à internationaux. Après que Tony Vairelles y a en vain posé ses valises, ses mèches blondes et ses santiags pour éviter la relégation du club en National, le milieu de terrain du « Téfécé » du pauvre David Fleurival, lui-même Jocelyn Angloma du Smicard, a porté le maillot de la Guadeloupe lors de la récente Gold Cup, en Amérique du Nord. Le département français d’outre-mer y a atteint les demi-finales malgré les titularisations de Sommeil et autres paresseux. Fleurival a même marqué un but lors du deuxième match de son équipe contre le Canada! Joie qu’il n’avait pas connue ces deux dernières saisons dans les rangs tourangeaux…

Formule 1. On a enfin trouvé pourquoi Ferrari n’arrivait plus à rivaliser avec McLaren depuis quelques courses. L’ex-responsable technique de la Scuderia, Nigel Stepney, serait à l’origine des contre-performances de Raikkonen et Massa. Il est en effet soupçonné d’espionnage et de sabotage et serait, selon l’équipe italienne, à l’origine d’une poudre mystérieuse découverte dans les réservoirs des monoplaces au cheval cabré. Les cendres de Senna ?

Cyclisme. Vous ne connaissez sûrement pas son nom, à moins que vous ne preniez le métro régulièrement. Patrice Sulpice a eu la mauvaise idée, lors des championnats du monde sur piste de Bogota, en 1995, de percuter violemment un de ses coéquipiers qui roulait alors au ralenti. Résultat : il est resté paraplégique, en conséquence de quoi la FFC a été sommée cette semaine par la justice de débourser 1,35 million d’euros pour ses lacunes dans l’organisation des séances d’entraînement. « Payer une somme pareille, cela voudrait dire vendre le siège et licencier le personnel. Il ne resterait d'ailleurs plus grand-chose et on mettrait la clé sous le paillasson. La Fédération serait en faillite », a réagi son président, Jean Pitallier. Que deviendrait Sylvain Chavanel ?

Une réflexion au sujet de « Bruits de vestiaire »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *