Tennis : le fabuleux déclin d’Amélie Mauresmo

rgnoah.jpg

« Il faut que je change d'environnement. Couper avec tout ça ». Amélie Mauresmo n'en peut plus. A vrai dire, nous non plus. Après les intermèdes Noah, puis le vrai faux suivi de Forget sur la tournée américaine (du coup, annulée) puisque son entraîneur Loïc Courteau ne pouvait (voulait) pas la suivre, le pseudo-complexe sur Roland Garros, on commence à croire que Mauresmo est plus que Française.

« Couper avec tout ça. » Le tennis, son métier, serait donc devenu un tel fardeau qu'elle ne peut plus en entendre parler. Une chance, elle ne parle pas d'un surplus de pression, que plus personne ne lui met, souvenez vous des propos prudents (un comble) de Chamou au premier tour de Roland. Non, ce n'est pas la pression. C'est juste un ras-le-bol de son sport. Etonnant, alors qu'il y a à peine un mois, elle confiait sa hâte de commencer Wimbledon, son tournoi, le seul du Grand Chelem dont elle ait gagné la finale sur le terrain (contre une Hénin qui sortait de… dépression). Une élimination en 1/8e contre Vaidisova l'a convaincue du contraire : elle déteste le tennis, au point de se barrer sur un yacht pendant deux semaines « voire plus si besoin ». Mais besoin de quoi ? De se convaincre qu'avoir été numéro un mondiale a signifié qu'elle dominait le tennis féminin ? Que Marion Bartoli est moins charismatique ? Comment peut-elle être fatiguée mentalement en une demi-saison ? Soit dit, en passant, elle même reconnaît que sa demi-saison est catastrophique. Elle a abandonné ses Open d'Australie et de Wimbledon, n'a glané qu'un titre à Anvers, contre Kim Clijsters, qui a préféré prendre sa retraite plutôt que d'assumer ça ! Après la défaite de Fed Cup, Amélie s'explique :

« J'ai eu beaucoup de mal à digérer la défaite d'hier (samedi) et Georges m'a fait confiance pour ce premier match aujourd'hui (dimanche), cela m'a touchée, explique Amélie Mauresmo. Je n'ai pas envie de décevoir l'équipe, mais j'ai vraiment lutté contre moi, contre les difficultés du moment. »

Mais lesquelles ? Comme toujours avec Mauresmo, elle cherche des arguments compliqués, « mentaux », pour expliquer un symptôme plus simple : son jeu est moins bon (cela arrive, les étrangers parviennent à régler cela) et plus prévisible, contre des adversaires meilleures. C'est peut-être ça le problème : des Vaidisova, Sharapova, Hénin, voire Bartoli ont un avantage sur Mauresmo : elles ont des frappes qui font mal. Mauresmo sait manoeuvrer, mais se fait plus souvent déborder qu'elle ne déborde. Cela a toujours été. Dans un contexte favorable, avec un service et une volée performantes, elle s'en sort. Sur terre battue, non. Toutes ses éliminations à Roland n'ont rien de mental, juste un problème de niveau. Pas besoin d'aller chercher une « décompression sur le plan mental et sur le plan physique. Cela a été difficile de repartir sur les entraînements parce que je n'ai pas coupé suffisamment. Depuis le début de l'année, j'ai l'impression de courir après le temps. Là, je veux prendre le temps de refixer des objectifs, c'est primordial pour repartir sur des bonnes bases d'entraînements et de jeu. »

Pas faux : pour changer d'objectifs, mieux vaut être lucide sur son statut. Pour une Française, sa carrière est bonne. Dans le gotha du tennis mondial, elle ne laissera qu'une petite empreinte. Mais c'est déjà bien : Golmard et Tauziat n'auront pas fait mieux. Il est temps de redescendre sur Terre…

Une réflexion au sujet de « Tennis : le fabuleux déclin d’Amélie Mauresmo »

  1. Article completement mensonger, voire honteux.
    A la place de cracher sur Mauresmo qui a su apporter de la joie aux amateurs de tennis francais, pensez plutot a critiquer ceux qui le merite vraiment!!

  2. Bonsoir,

    L’article est donc mensonger. J’aimerais volontiers que vous m’indiquiez quelles parties le sont ? Toutes ses phrases sont authentiques, vous pouvez vérifiez. Et les jugements sur son jeu, à la rigueur, nous pouvons en débattre mais c’est notre avis, au vestiaire, et il nous semble qu’ils n’ont rien de honteux ou de mensonger. Quant au ton, puisqu’il faut le répéter encore, il est la marque de fabrique de ce blog. Sachez que nous critiquons aussi les bons athlètes, et si vous lisez bien, il est aussi écrit que la carrière de mauresmo est bonne…

    L’équipe du vestiaire

  3. moi je vais vous dire franchement que votre article me deçois.je me demande comment des personnes peuvent penser des choses comme ca, apres une si belle année 2006. moi je comprends tt a fait sa décision. d ailleur je n ai pas peur pour son avenir, d autres grandes joueuses ont fais se brek.

  4. Bonjour,

    Merci de votre avis en tout cas. 2006 a certes été une belle année pour Mauresmo, mais la plupart des meilleures joueuses n’étaient alors pas à leur top niveau, il faut le reconnaître quand même (Hénin, les soeurs Williams, Clijsters). Et lorsqu’elles y sont revenues, Mauresmo a perdu sa place de n°1. Ce qui ne veut pas dire qu’elle est nulle, mais simplement qu’elle est moins forte. Et il n’est pas dit que nous craignons pour son avenir. Par contre, pour votre orthographe, un peu, si vous pouviez faire un effort à l’avenir !…:)

    Merci encore pour votre participation.
    A bientôt sur notre blog

    L’équipe du Vestiaire

  5. Bonjour,

    Je viens de lire ce début de polémique et je tenais à apporter mon avis. Si j’ai un reproche à faire à l’auteur de cet article c’est de ne pas être assez virulent. Il ne faut pas se leurrer, au niveau des français, elle est clairement la plus grande championne de tennis de l’ère open, des années lumières devant les autres. Mais au niveau mondial comme il est dit dans l’article elle n’est qu’une bonne joueuse sans plus. Pour etayer mes propos, il suffit de s’appuyer sur les statistiques en grand chelem des principales joueuses que l’on va comparer à celui de mauresmo dans sur la même période 97-2007. Pour faire plaisir aux fans d’amélie, on va dire qu’une bonne perf est une demi finale. C’est édifiant.
    -Martina Hingis: 19 perfs dont 5 titres et 7 finales et je le rappelle 3 ans sans jouer.
    -Justine Hénin: 18 perfs dont 6 titres et 4 finales
    -Kim Clisjters: 12 perfs dont 1 titre et 4 finales
    -Venus Williams: 14 perfs dont 6 titres et 6 finales
    -Serena Williams: 12 perfs dont 8 titres et 2 finales
    -Lindsay Davenport: 17 perfs dont 3 titres et 4 finales
    Même -Maria Sharapova est devant alors qu’elle n’a que 20 ans et ne joue que depuis 2003 avec 9 perfs dont 2 titres et 1 finale.

    Quant à Mauresmo alors qu’elle joue depuis 98, elle n’a fait que 7 perfs dont 2 titres et 1 finale. A vous de juger.
    Rappelons qu’hormis par rapport à Davenport elle est la doyenne du haut de ses 28 ans. Désolé, mais moi je crois que d’avenir elle n’a pas si ce n’est la retraite.

    C’est vraiment très moyen pour une soi-disant grande joueuse. Sacré Amélie, arrêtons l’imposture!

    P.S. Je vous précise que Steffi Graff a gagné son dernier grand chelem (sur 22) à 30 ans avant d’arrêter. A 28 ans elle en était à 34 perfs…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *