Foot, Ligue 1, Marseille : Cissé comme ça, c’est pas gagné

u1cisse.jpg

Sacré Djibril, il a de l'ambition le bougre. Signer à Marseille après avoir longtemps demandé à Liverpool de le relâcher, c'est une belle promotion. Et puis, l'OM le voulait tant, à l'image de Benoit XVI Diouf qui déclarait que Cissé vaut pas loin de 15 millions d'euros… 15 millions ! Et puis quoi encore, Kapo en vaudrait toujours 10 ?

Le bonheur est dans l'à peu près

Cissé donc, nage en plein bonheur. A tel point que son avant-saison est remarquable… Il a beaucoup marqué en amical, notamment un retourné contre Toulouse. C'est un spécialiste, depuis son apprentissage auxerrois. Cependant, le bât blesse ailleurs : ce sont les gestes simples qui lui font défaut. Et ses adversaires l'ont compris. Ce que n'importe quel entraîneur appelle les gammes, Djibril peine à les assimiler. Et comme son bon caractère le suit partout, il pourrit allègrement ses partenaires Ziani ou Zenden qui lui adressent des passes à contretemps (par sa faute). On l'a vu à de maintes reprises à Strasbourg pour l'ouverture de l'OM en L1, le week-end dernier. On se rappelle aussi son agacement fatal lors d'un France-Portugal espoirs (où les Portugais avait réussi à le faire expulser en le provoquant, après qu'il eut foiré moults occasions). Cissé a des mauvais jours, et ce n'est pas sans raison : ses qualités naturelles lui servent bien, mais le desservent aussi, rendant certaines de ses prestations presque aussi ridicules que ses pantalons à la ville.

Aléas ejacta es

Alors, le Vestiaire ose poser la question : quel est le réel niveau de Cissé ? Alors que Benzema éclot, qu'Anelka éclabousse de ses gestes les ternes rencontres des Bleus ces derniers temps, Cissé peut-il encore garder la confiance de Domenech ? Cissé n'a pas fait de match complet depuis un moment et pourrait même devenir la traditionnelle recrue encombrante de l'OM (qu'on aimerait foutre sur la touche, mais on ne peut pas). Depuis Auxerre, en fait. L'AJA jouait en contre, l'a toujours fait et a toujours recruté des flèches offensives, chez les seniors comme chez les jeunes. Elevé dans ce moule, Cissé s'y est épanoui. Mais à l'inverse d'un joueur normal, sa courbe de progression semble inversée : il marquait comme un vrai buteur à Auxerre (22 buts en 2001-2002, 14 buts en 2002-2003, 26 buts en 2003-2004), mais n'en est plus un depuis, même à Liverpool, dans un championnat anglais où, quoi qu'on en dise, les défenses sont pourries. Et dans un club comme Marseille, qui reçoit et se déplace contre des équipes qui ferment le jeu, Cissé ne sait plus quoi faire. Qu'il est loin ce match Rennes-Auxerre, où les défenseurs bretons jouaient la ligne à 40m de leur but (Cissé avait inscirt 4 buts) ! Marseille ne joue pas en contre-attaque, sauf peut-être contre Lyon. Alors, Cissé en pivot ? Non. Cissé combinant avec ses milieux ? Non plus. Cissé sur un côté ? Bonjour les centres derrière le but, et puis cela ne l'intéresse pas. Reste quelques buts parce qu'il n'est pas totalement dénué de talent dans la surface. Mais des buts au coeur de matches où, la plupart du temps, Cissé est invisible et inutile. Ajoutons à cela que son bilan en Bleu est Dugarryen (35 matches, 9 buts) et que sa vitesse n'est plus la même avec ses blessures, et sa sélection pour l'Euro 2008 paraît compliquée… Enfin, avec les coups de coeur de Raymond, on ne sait jamais : après tout, Djib' n'a jamais approché Estelle Denis.

Une réflexion au sujet de « Foot, Ligue 1, Marseille : Cissé comme ça, c’est pas gagné »

  1. Bonjour,

    Merci pour votre remarque pleine de bon sens. Interrogeons-nous donc : Cissé est une star, mais pour quelle raison ? Certes, il a remporté deux titres de meilleur buteur de la Ligue 1. Guivarc’h et Ouedec, aussi, l’ont été à leur époque. Sont-ce pour autant des stars, avec de tels faits d’arme ? Nous pensons que non, quand bien même Guivarc’h a gagné une coupe du Monde, ce que Cissé n’a pas fait pour sa part. Une star du foot, c’est autre chose, un joueur au-dessus du lot, généralement un joueur qui respire le football et le comprend plus vite que les autres. Donc Cissé est une star car il est médiatique ; en effet nous ne comptons plus ses apparitions dans des publicités, avec sa ligne de vêtements voire à la Star Academy, pour une partie de baby foot géant encore dans toutes les mémoires. Ca, c’est sûr, ni Ouedec ni Roger Boli ne l’avaient fait.

    L’équipe du Vestiaire

  2. Ce n’est pas parce qu’on est une « star », qu’on vend des T-shirts et change de coiffure toutes les trois semaines qu’on est un bon joueur…

    Sinon Beckham n’aurait pas fini aux Los Angeles Galaxy.

  3. Bonjour,

    Je veux juste dire que l’article sur Djibril Cissé est parfait !! il décrit parfaitement le personnage et ses « qualités(?) » de footballeurs. cet article est trés pertinent et j’en félicité l’auteur !!!!
    Je suis moi même supporter marseillais et n’en peux plus de le voir sur le terrain !! A quand un salaire à sa juste valeur (2000€brut), et un club a sa juste valeur (nantes,Sedan et encore…). Merci encore pour avoir parfaitement retranscrit ce que je pensais déjà du personnage!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *