Natation : Et si Laure Manaudou était enceinte ?

manaudou1.jpglaure.jpg

Turin ? Canet-en-Roussillon ? Melun ? Ambérieu-en-Bugey ? Chilleurs-aux-Bois ? Alors qu’elle devait annoncer aujourd’hui le nom de sa future destination, Laure Manaudou s’est donnée « quinze jours, trois semaines » pour réfléchir. Et si elle ne pouvait tout simplement pas cacher plus longtemps sa grossesse ?

L’information est évidemment à prendre au conditionnel, mais les photos « volées » par Paris Match (ci-dessus, à gauche ; à droite : cet après-midi, joufflue, en conf' de presse) lors des vacances de la nageuse avec son playboy italien ont semé le trouble. On la voit anormalement bouffie, la poitrine généreuse, « maussade et indifférente à cette beauté sauvage » qui l’entoure, estime le magazine. La sirène va-t-elle se transformer en cachalot ? On devrait le savoir très bientôt, mais en attendant, les bonnes raisons ne manquent pas.

Elle a déjà tout gagné. Laure Manaudou s’est constituée à seulement 20 ans le plus gros palmarès de l’histoire de la natation française. Championne d’Europe, championne du monde, championne olympique, recordwoman du monde, médaillée de la Légion d’Honneur, sportive préférée des ménagères de moins 40ans, un duo sur TF1 avec Patrick Bruel… Elle a déjà réalisé tous ses rêves. Que demander de plus ?

Des envies de maternité. La seule chose qui manque aujourd’hui au bonheur de Laure, c’est peut-être un enfant. Elle ne s’en était pas cachée, en octobre 2006, dans un entretien avec nos confrères de L’Equipe magazine : « A moins d’avoir un problème, mon but est de nager jusqu’en 2012. En même temps, attendre jusque-là pour avoir un enfant, ça fait tard. J’ai envie d’en avoir un jeune. »

De quoi voir venir. Manaudou a signé en mars dernier un énorme contrat de sponsoring avec la holding Artemis de l’homme d'affaires François Pinault, à hauteur de « plusieurs millions d’euros sur cinq ans ». Si jamais celui-ci devait être brisé en cas de grossesse, les revenus de la nageuse ont été estimés à 1,5 millions d’euros pour la seule année 2006. Plus que ne gagneront jamais à eux trois les rédacteurs de ce blog.

Un chantage affectif. Comme nous l’écrivions le 7 août, la nageuse est en pleine crise d’adolescence. Tombée comme une truite dans les filets de (Luca) Marin, elle a peut-être trouvé, en oubliant la pilule, le seul moyen de garder son homme à ses côtés…

De nombreux exemples. Véronique Pecqueux-Rolland (handball), Liv-Grete Poirée (biathlon), Karine Philippot (ski de fond), Laura Flessel (escrime), Sandrine Testud (tennis) ou Christine Arron (athlétisme) ont, entre autres, mis leur carrière entre parenthèses pour connaître les joies de l’accouchement. Toutes, à part les deux dernières, ont ensuite retrouvé leur meilleur niveau.

Des facteurs sociologiques. Des études montrent que le faible niveau d’enseignement, l’absence de motivations professionnelles et l’éloignement des parents sont autant de facteurs conduisant à une grossesse précoce. Or, ne nous le cachons pas, Manaudou n’est pas une lumière. Voilà ce qu’écrivait il y a peu Le Figaro : « Elle n’a visiblement pas grand-chose à dire. Indifférente à l’actualité, aux livres, à la politique, ses derniers souvenirs d’école remontent à l’année de ses 14 ans. Elle aime nager et être belle. » Point à la ligne (d'eau).

Mon premier indice… Le très sérieux doctissimo.fr explique ici comment reconnaître les premiers signes de grossesse. Outre le gonflement des seins, le site spécialisé pointe – comme les mamelons de Laure – des envies inhabituelles et une grosse fatigue. Et voici ce que rapporte Match à propos du séjour du couple aux Maldives : « Les deux sportifs se montrent de piètres robinsons : peu de plongeons, beaucoup de télévision. Levés tard (grosse fatigue ?), ils profitent à peine de la mer, préférant s'enfermer dans leur bungalow hyper-luxueux pour grignoter bonbons de gélatine et chips (envies inhabituelles ?)''.

Et si, finalement, Manaudou n'était qu'une feignasse gourmande qui devrait se presser un peu de retourner à l'entraînement avec son collégien de frère ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *