L’édito du Vestiaire : Le jour des plus nuls

asloum.jpg

Ce week-end aura été celui de la vérité. L’équipe de France de basket, malgré ses incessantes promesses, ne peut plus se cacher. Jamais elle ne ressemblera à une équipe et n’a clairement aucun avenir. C’est la quatrième compétition majeure dans laquelle on tente de fusionner les tocards et les « all-stars » et ce n’est pas le temps qui fera quelque chose à l’affaire. Si elle ne bat pas la Slovénie cet après-midi, elle ne jouera même pas les JO. L’heure de vérité aujourd’hui aussi pour nos rugbymen loosers. Le déroulement du match, même face à une équipe aussi faible que la Namibie, dira si Bernard Laporte pourra espérer continuer vendre de la charcuterie après le tournoi.

L’OM n’existe plus depuis hier soir et le but d’Elmander pour Toulouse. Karim Benzema a marqué 8 buts en 8 matchs, soit plus que Kaba Diawara et Nicolas Goussé durant toute leur carrière. Fred Demontfaucon est retourné à la maison de retraite des Airelles, aussitot rejoint par Daniel Fernandes. Enfin, Ladji Doucouré a courru en 13''42, ce qui peut lui laisser des regrets pour les championnats départementaux.

Pendant ce temps-là, Brahim Asloum veut devenir méchant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *