Communication Le vestiaire : Peyo à l’hosto

Chers lecteurs,

Il n'aura sans doute pas échappé à votre sagacité, qu'hormis quelques allusions dans nos éditos, et les échos de notre envoyé spécial à Cardiff Roger Secrétin, nous n'avons pas publié depuis belle lurette sur le rugby, le dernier article datant de l'annonce du quinze titulaire contre la Nouvelle-Zélance, soit quasiment une semaine. La raison est simple, notre talentueux chroniqueur Peyo Greenslip, que nous avions embauché pour la durée de la Coupe du monde, n'écrit plus.

En cause, un appétit salarial revu à la hausse, suite à ses impecables prestations (une nouvelle fois parfait ce week-end, puisqu'il avait annoncé que la clé du match se situait sur le banc de touche français et contrairement à presque tout le monde, à aucun moment il n'a condamné la France depuis le début de la compétition et encore moins contre les blacks) associé à un emploi du temps intenable puisqu'il écrit également pour un grand quotidien régional français, commente des matches sur une radio britannique et pige également pour divers newspapers. Enfin nous n'évoquerons pas le terrible sort qui s'acharne sur lui, puisqu'il est atteint d'un mal incurable. Un moratoire sur ses émoluments a été décidé, un article serait en préparation. Sa sortie de la Salpétrière étant imminente, il devrait faire son retour dans nos colonnes très prochainement.

L'équipe du Vestiaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *