Foot : Les goleadors du pauvres de la L1 à 600 millions

barosraciste3.jpg ajacciolibbra.jpg

Le faible niveau offensif de la Ligue 1 à 600 millions ne se conteste pas : les Weah, Trezeguet, Papin ont été remplacés par Cissé, Savidan et Piquionne.

On a d'abord vanté les défenses, et cette année, ce sont les gardiens français qui seraient le meilleurs du monde. Certes, une défense avec Eddy Capron ne pourrait peut-être plus être championne de France aujourd'hui. Mais l'explication au faible spectacle que propose la L1 est plus simple : les héritiers d'Anto Drobnjak ne sont plus ce qu'il étaient. Aujourd'hui, les vrais goleadors sont rares en L1. Et le talent encore plus.

Benzema, l'exception

Benzema, qui sait enrhumer n'importe quelle défense (et la femme de Fred grâce aux conseils de son pote Nino), est le seul à avoir le talent international, en tant que numéro 9. Les autres sont d'authentiques comètes : Bellion ne s'est pas imposé à Manchester comme un Saha, Audel est le fils javellisé de Moussilou, et Elmander ne confirme pas ses facultés individuelles hors normes, certainement lassé d'être entouré des intermittents du spectacle, les frères Fodé et Achille du cirque d'Elie Baup. Piquionne a lui aussi des qualités, mais il est trop occupé à écrire sa thèse sur l'esclavagisme dans le football.

Quant à Dany Briand et Bafé Gomis, ils sont pour l'instant des sous-Benzema, avec un vrai potentiel physique et technique. Le temps jouera pour eux, mais espérons qu'ils n'en prendront pas autant que Florian Maurice ou Frédéric Née pour confirmer, sinon autant les foutre consultant tout de suite.

Les Invalides

Voilà l'autre caste d'attaquants de L1. Moins fournie, elle regorge pourtant de spécimen. Pauleta a accédé à ce statut créé par Tony Vairelles, qui compte pas moins de 15 saisons de trop à son actif. L'aigle des Açores est un sacré pigeon depuis l'arrivée de Paul L'Iguane. Sur le banc, il râle et entretient le mythe auprès des supporters, qui voient en lui le buteur que le PSG n'a pourtant plus.

Autre star défraîchie, Patrick Kluivert. Claude Puel le fait s'entraîner seul comme un gamin, il y laissera sûrement le genou qui lui reste. Sa vivacité est restée à l'Ajax, son sens du but au Camp Nou. Mais il prend des cours de français et parle déjà mieux que Tafforeau.

Jan Koller a un avantage : sa taille l'a toujours rendu vieux. Pas obligé de se déplacer, d'ailleurs il ne le fait pas. Il continue de marquer quelques buts et n'est pas le plus grand imposteur, vu qu'il n'a jamais joué qu'au Borusssia Dortmund.

Son compatriote Milan Baros n'a pas ce souci-là. Celui qui fut l'un des meilleurs joueurs de l'Euro 2004 est le coéquipier modèle pour Fred : nul à chier dès qu'il rentre sur le terrain depuis la blessure du Brésilien, il lui garde la place au chaud. Concernant la vie de groupe, en revanche, pas de souci : ce sosie du benêt Marc Libbra est l'un des seuls à perdre contre Benarfa au scrabble, même en tchèque.

On regrette le temps où Francis Borelli embrassait la pelouse du Parc, comme Ludovic Giuly celle d'Estelle Denis.

Une réflexion au sujet de « Foot : Les goleadors du pauvres de la L1 à 600 millions »

  1. « Benzema, qui sait enrhumer n’importe quelle défense  » … contre metz peut-être mais au niveau européen il a montré quoi? Contre Barcelone il a été nul, contre les Glasgow Rangers il a été nul…il est transparent lors des grands rdv.

  2. Bonjour,

    Comme vous l’avez certainement remarqué, Lyon a pris une sacrée branlée hier soir. Encore une fois, en Ligue des Champions, il n’a pas été bon. Mais il n’a pu échapper à votre sagacité l’agacement de Benzema face au jeu de son équipe. L’attaquant Lyonnais, le Vestiaire le maintient, a les qualités pour briller dans n’importe quel grand club européen. Lyon n’en est plus un, vous l’avez compris. Mais Benzema ne peut pas remporter un match à lui seul. Aujourd’hui, mettez Drogba ou Torres à Lyon, ils ne brilleront pas plus que Benzema. Et souvenez vous que contre Lens, qui n’est pas si loin du niveau de cette assez pauvre équipe des Rangers (la perf lyonnaise n’en est que plus remarquable), Benzema a encore réussi un geste incroyable ponctué d’un but.

    Amicalement, et dans l’attente d’un nouveau commentaire à chaque défaite de Lyon,

    l’équipe du vestiaire

  3. la défaite de lyon hier soir témoigne du championnat pourri que l’on a en france car n’oublions pas que lyon est la meilleure équipe de ligue 1

  4. Le problème c’est que benzema n’a encore rien prouvé au niveau européen donc comment affirmer qu’il peut enrhumer n’importe quelle défense ?
    J’aimerais bien qu’il prouve le contraire mais pour le moment…il est loin derrière messi, c ronaldo, rooney … bref des jeunes talents qui ne font pas que promettre. La solution serait peut-être de quitter ce club ?

  5. Cher Toto,

    Vous avez compris ce qu’Aulas sait déjà : il ne pourra retenir Benzema vu le niveau actuel de Lyon. Esperons pour lui et Lacombe que le gentil Karim ne décide pas de partir dès le mercato.

    L’équipe du Vestiaire

  6. Cher levestiaire,

    Vous avez compris ce qu’Aulas sait déjà : il ne pourra retenir Benzema vu son niveau actuel avec Lyon en LDC. Esperons pour lui et Lacombe que le gentil Karim ne décide pas de partir avant l’inauguration du futur grand complexe commerciale. D’ailleurs on aura tous remarqué qu’ils font tout pour: laisser partir les joueurs talentueux, garder les vieux grognons qui vont pourrir la vie de leur entraineur, prendre un entraineur qui n’est pas fait pour ce type de club. Bref Aulas a peut-être trouvé la solution pour ne plus se faire piller. Gagner la L1 avec un peu moins de largesse, se planter en LDC et ainsi conserver ses joueurs donc vendre aux gogos, aux gogones, aux gones tout l’équipement du parfait supporter. Bref Aulas a tout compris. Chapeau bas jean-mimi…

  7. bonjour !
    là je ne puis être que courroucé ! non point parce que vous avez une plume encore plus fielleuse et inspirée que la mienne, mais bien parce que vous ne daignez même pas citer dans vos artistes européens incontestés des noms qui meriteraient une pluie d’éloges !! : à commencer par DIEGO le virtuose du Weser, mais aussi les prodigieux talents qui sortent à peine de rééducation à « la clinique de la Forêt Noire », spécialisée pour les grands artistes et à côté desquels l’urgentiste adulé George Clooney fait pâle figure; je parle ainsi de SCHWEINSTEIGER, Ph. LAHM, L. PODOLSKI, et surtout de la future grande etoile J. SCHLAUDRAFF, qui m’a maintes fois époustouflé au TivoliStadion. les dirigeants bavarois aussi de toute évidence. apres une saison d’hibernation, le dégingandé KIESSLING retrouve enfin toutes ses vertus intactes, et que dire de ROLFES, KURANYI ou CASTRO, en « latin lover-kusen » beaucoup plus etincelant et alerte que son patriarche d’homonyme. sans oublier l’éternel
    s’agissant de Wayne Rooney, la petite frappe des bas-fonds de White Chapel, je lui prefere nettement son grand-pere Mickey!, ou mieux la legende James Cagney!
    le foot est suffisamment laid ainsi, nul besoin de rajouter la premier league pour le rendre alors interdit aux mineurs ! :-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *