L’édito du vestiaire: 2003-2007, Absolutely FabPelous

articlecpshjd60080907161554photo00photodefault340x512.jpg

Bernard Lapasset est amoureux de son sélectionneur, et c'est bien connu l'amour rend aveugle. Mais au réveil on a mal au cul.

Ils pourront dire « j'y étais ». Jean-Michel Aulas et Amélie Mauresmo étaient dans les tribunes du Stade de France pour voir Frédéric Michalak rejoindre Brahim Asloum, Sylvain Chavanel ou encore Thomas Castaignède sur l'étagère des éternels espoirs. Ce soir, hélas, toutes les prophéties du Vestiaire se sont réalisées. Peyo Greenslip, notre fabuleux consultant une fois encore impeccable, vous contera demain la dernière aventure du plus mauvais entraîneur du monde. Des Anglais faibles, une équipe de France fatiguée magnifiquement reconduite dans son intégralité, un Michalak en dessous de tout et tactiquement la faillite habituelle. A l'image de la France entière, nous aurions voulu que Bernard Laporte soit en réalité compétent et qu'il porte le quinze tricolore jusqu'à William Webb-Ellis.

La faillite annoncée des deux Bernard.

L'équipe du Vestiaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *