L’édito du Vestiaire : Le coup de garce

100022302.jpg

A 24 heures du passage sur l’échafaud du rugby français, le monde du sport est en émoi, et pas qu’à cause des photos rugueuses d’Ana Paula Oliveira.

Cette semaine se déroulaient les championnats du monde d’escrime, personne n’en a parlé. Alors, pour ne pas choquer une fois de plus certains de ses lecteurs, sans doute surexcités par des reconnaissances mammaires de premier ordre, Le Vestiaire a choisi lui aussi de taire cette compétition honteuse où l’on permet aux Français de ne pas finir derniers. En revanche, de honte il n’est absolument pas question en vélo où Bettini a superbement conservé son titre mondial. Une bonne nouvelle salvatrice supplémentaire pour ce sport loin d’être aux abois, entaché tout de même de deux scandales majeurs : la présence constante de Sylvain Chavanel sur les courses et la trop précoce fin de carrière de Pascal Lino Ventura en 2001, à 35 ans à peine.

Aujourd’hui, Dan Philibert doit être un peu amer. Stéphane Caristan a rendu cette nuit une partition très juste malgré un instrument démesurément érodé par le temps qui passe. Mais ce qui chagrine surtout celui qui fut surnommé le cocu à la médaille d’argile, c’est que son ex, Christine Arron, devient officiellement la femme la plus rapide de tous les temps sur 100 mètres. En effet, Marion Jones vient de l’avouer, elle n’a pas toujours conduit des camions, ni porté CJ Hunter sur son dos. Avant, elle était une femme normale. Difficile à croire. Si Paul-Henri Mathieu vient d’ajouter une fabuleuse étape à son épopée en perdant contre Benetteau, il ne peut encore se comparer à Lyon. Comme Le Vestiaire l’annonçait depuis plusieurs mois, le club d’Aulas est entré pour l’éternité dans la légende du football. Nous vous retracerons bientôt l’histoire merveilleuse d’une équipe qui pendant deux ans et demi, de septembre 2004 à décembre 2006, domina le monde mais ne gagna même pas une Coupe d’Europe. Lyon ne refera pas surface avant plusieurs années. Pourquoi ? Car Lyon est mort.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *