Bruits de Vestiaire

zanardi.jpg

Athlétisme. Le marathon de New York a brassé comme chaque année son lot de célébrités. Parmi elles, la pouffe du scientologue Tom Cruise, Katie Holmes, a eu besoin de 5 h 30 pour couvrir la distance, soit deux fois plus que Lance Armstrong (2 h 46), qui n’a pas été contrôlé à l’arrivée. Pendant ce temps-là, Yohan Diniz perdait la puce qui sert de référence chronométrique. « En fait, sur les bilans, je serai Monsieur X », a déclaré le marcheur. Enfin dépucelé, voilà que le Champenois veut se lancer dans le porno.

Ski. On ne sait pas très bien si l’initiative a été mise en place pour contrer les effets du réchauffement climatique ou parce que nos skieurs ne savent pas prendre le tire-fesses, mais la Fédé a organisé lundi les premiers championnats de France… en salle, à Amnéville. Les 500 mètres de la piste lorraine ont suffi au redoutable Julien Lizeroux pour taper Joël Chenal, Frédéric Covili et Jean-Baptiste Grange. L’hiver va être long.

Rugby. L’ancien Toulousain Gareth Thomas a publié la semaine dernière son autobiographie : Alfie, le surnom qu’il tient de sa ressemblance avec l’extraterrestre au long nez de la série TV. Il y raconte la vengeance de Freddie Michalak après que Garbajosa, Yannick Bru et Jauzion ont déposé un tas de merde dans son sac de sport. Il a d’abord utilisé les parpaings de son maçon de père pour cloisonner la porte d’entrée de la baraque à Garba, avant d’aller repeindre celle de Bru et de laisser la voiture de Jauzion sur quatre briques. Le tout dans la même nuit.

Boxe. L'Allemande Nadine Kleinert, vice-championne olympique au lancer du poids en 2004 à Athènes, va se reconvertir dans la boxe après les JO de Pékin. Et si Asloum se reconvertissait dans le lancer du poids après sa prochaine défaite ?

Football. La Turquie accueillera du 11 au 21 novembre à la Coupe du monde des amputés. Si l’ONU a annoncé vouloir accorder une aide financière au Sierra Leone, dont l’équipe est composée de victimes de la guerre civile qui a ravagé le pays pendant dix ans, l’Italie d’Alessandro Zanardi (ci-dessus) fait figure de favorite avec la France de Sandra Laoura.

Omnisports. Vingt-cinq sportifs britanniques médaillés potentiels aux JO de Londres vont bénéficier d’un programme de près de 30 millions d’euros, a annoncé le directeur de l’élite du comité olympique, un certain Clive Woodward, ajoutant que l’objectif britannique en 2012 devrait être de 18 à 20 médailles. « Le talent ne suffit pas », s’est-il justifié. Les éternels espoirs français en savent quelque-chose.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *