Football, Angleterre, Euro 2008: God save Pletikosa

borat.jpg

De notre envoyé spécial permanent à Porte-à-le-Botte

Paul Robinson et Scott Carson n’ont pas pour seuls points communs la fin de leur nom de famille ou le pyjama jaune qu’ils oublient d’enlever avant leurs sorties internationales (photo). Les deux goalkeepers anglais ont également contribué équitablement à la non-qualification de leur équipe pour l’Euro-2008, y allant chacun de leur tuile contre la Croatie (cliquez ici et ici). On a pendu Letizi pour moins que ça.

Depuis que la bande à Bilic a pris son pied dans le tapis de Wembley, tous les coeurs du royaume balancent entre Ian torpeur et indignation. Comment l’imposture McLaren Mercedes a-t-il pu rester 15 mois en poste ? Wayne Rooney pourra-t-il enfin dépuceler sa rousse à Trouville l’été prochain ? Comment Peter Crunch a-t-il pu marquer un but du pied ? Ian Wright a-t-il tué la femme d’O.J. Simpson ?

Autant de question auxquelles devra répondre le prochain sélectionneur, qui ne devrait être ni Mourinho, ni Martin O’Neill, ni Wenger. Van Gaal le constipé semble intéressé, comme Maître Capello, parmi les seuls à vouloir se taper Beckham et le nouveau single des Spice Girls.

Le banni de Barnabé penserait selon nos sources à naturaliser Sébastien Frey pour faire pencher en sa faveur la balance de la Fédé anglaise. Il lui faudra aussi dégonfler les chevilles en carton de Michael Owen, qui a assuré à nos confrères du Sun qu’aucun des joueurs croates, que les Anglais croiseront à nouveau en éliminatoires du Mondial-2010, ne pourrait prétendre à une place de titulaire en équipe d’Angleterre. A part Pletikosa.

Little Prince

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *