L’édito du Vestiaire : Mormeck, la mort d’un mec

marcelcerdan.jpg

Patrick Charpentier avait montré la voie, Fabrice Tiozzo s'y est engouffré, Brahim Asloum a confirmé.

Don King doit en avoir ras le cul. Après Ali et Tyson, le promoteur avait cru que s'intéresser à des Français pouvait être prometteur. Après tout, c'est le pays de Marcel Cerdan, se disait-il. Mais voilà, on avait homis de lui préciser que c'était aussi la patrie de Julien Lorcy. Depuis quelque temps, il commence à comprendre. Tiozzo, et maintenant Mormeck. Le Don a pas fini d'en bouffer du looser.

Le plus ridicule, n'est pas forcemment la défaite en elle-même. Il est toujours possible de tomber sur plus fort que soi, surtout quand on est Français. Le plus dur, c'est l'humiliation qu'a subie Jean-Marc après avoir crané tant qu'il pouvait. Pas au niveau de son prénom (Ferreri a suvécu), mais bien par rapport à la présentation du combat. Les médias, ses entraîneurs et lui-même, tout le monde le voyait bien trop beau, bien trop puissant, bien trop talentueux. Ses sparring-partners déclaraient même qu'il leur avait fait mal. On leur souhaite de ne jamais boxer face à Haye, le bourreau du jour, ils risqueraient de décéder hâtivement. « Dans la forme de sa vie », « prêt comme il ne l'a jamais été », des superlatifs qui resteront gravés à jamais dans le panthéon des histoires les plus honteuses du noble art. Juste à côté d'un Tiozzo-Hill de gala…

Pendant ce temps-là, sans égale, Justin Hénin devient petit à petit la meilleure joueuse de l'histoire du tennis. Une place qu'aurait dû occuper Monica Seles si elle n'avait pas été poignardée en pleine gloire, en 1993, et condamnée à une fin de carrière à la Mauresmo.

Une réflexion au sujet de « L’édito du Vestiaire : Mormeck, la mort d’un mec »

  1. Henin future meilleure joueuse de l’histoire?
    il lui manque quand même une bonne dizaine de titres du grand chelem, dont 4 ou 5 fois Wimbledon qu’elle n’a jamais gagné…
    D’accord pour Seles, le coup de couteau de Hambourg a permis à Graf de regagner une dizaine de titres du grand chelem qui sinon seraient revenus à Monica. Sans parler des victoires de Sanchez, voire Pierce…

  2. Cher John Regis,

    Comme vous le précisez, nous parlons bien au futur pour Justine Hénin, et même de « devient petit à petit ». S’il ne lui manquait pas de nombreux titres, nous aurions dit « qu’elle est ». Votre remarque n’est donc qu’une lapalissade. Par ailleurs, au rythme où elle va ces dernières années, il ne fait aucun doute que 10 grands chelem en plus ne seront qu’une formalité, c’est d’ailleurs 15 qu’il lui faut pour égaler Graf. Un peu comme Federer, elle a mis plus longtemps à éclore. Mais là c’est parti et heureusement elle n’a encore que 25 ans. Quant à Seles, nous sommes d’accord, on lui a tout volé. Esperons qu’un jour on lui rende l’hommage qu’elle mérite. En 93, elle venait de remporter 7 chelems (son 8ème au total) sur 9 possibles. Elle avait 20 ans…

  3. Merci pour l’hommage à Monica! En 92 pour sa 3ème victoire à Roland Garros (10/8 au 3ème contre Steffi)j’était quasiment le seul à la soutenir sur le Central!
    Quant à Justine, j’y croierai si elle nous fait en 2008 un « golden grand chelem » (avec les Jeux en prime donc) comme Steffi en 88…
    Cordialement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *