Les bons points du Vestiaire : Arron vers le titre olympique

 

photofelicien.jpgjeanpaulloth.jpg

2007 étant quasiment terminée, le moment est venu de distribuer les Closefield de Fer, du nom du parrain de ce blog, qui aimait beaucoup s'occuper des enfants amateurs de rollers.

Désert de cervelle

Sur les 2.500 commentaires postés, il fallait en choisir un, le plus représentatif de ce que sont nos lecteurs. La gageure pour le jury était de concilier deux mondes : celui des pervers qui nous rendent visite par hasard un mouchoir à la main, et les passionnés de sport, comme notre Lyonnais préféré Gilles Durantet, encore et toujours prêts à bondir pour revendiquer et défendre Cassy Vericel (qui ?). Après délibération, c'est Mat qui l'emporte pour son commentaire du 12 septembre où il défend Solen Désert, mais n'ose quand même pas lui promettre un avenir doré. Il a bien raison.

Un millésime à belle jambe

Sur les 239 articles, il fallait choisir la meilleure anecdote. Le choix a été plus évident que prévu et c'est notre reporter spécialiste des savoureuses arcanes du monde tennistique qui a tiré le gros lot. La femme à Chamou, entre deux plans serrés, lui avait confié sa subtile passion pour la gastronomie aquatique et notamment pour la queue de Loth. C'était le 15 octobre 2007.

Vic-en-Bigorre : La boom 3

Notre passionné de la balle jaune cocu était aux prises avec le talentueux feu Peyo Greenslip pour la meilleure série de reportages. L'un avait proposé les carnets de Guy le bronzé durant Roland Garros, l'autre nous avait conté avec perfection la lamentable Coupe du monde de rugby de l'équipe de France. Il n'y a finalement, comme contre l'Argentine, pas eu de match. Notre Félicien (photo) l'a emporté.

Joly, bavure

Pour finir, la plus grosse polémique a été déclenchée par notre article sur les mésaventures du grand champion cycliste Sébastien Joly. Dopé ou non, on ne saura jamais avant ses aveux. Cette histoire aura au moins permis qu'on entende parler de lui. Au regard de son niveau, ce n'était pas gagné.

Un Brahim en Or

Pour terminer l'année sous le signe du talent, Le Vestiaire s'en remet à vous, chers lecteurs, pour désigner le lauréat du trophée récompensant le plus bel exploit : les Brahim d'Or, du nom de ce fameux boxeur champion olympique, il y a 8 ans, devenu rapidement champion du monde cette année. La preuve, s'il en fallait, de sa mainmise sur la boxe planétaire.

Les candidats (voter dans la rubrique sondage de notre site, colonne de droite).

Sports collectifs :

-L'équipe de France de hand féminin, qui a réussi à ne pas conserver son titre mondial, avec la manière, devant son public.

-L'équipe de France de rugby qui a attendu d'avoir chié sa deuxième Coupe du monde consécutive pour se débarrasser de son entraineur incompétent. Et encore, il n'a même pas été viré, c'est lui qui est parti de son plein gré, comme un prince, dirait Pierre de la Star Ac3.

-L'équipe de France de basket-ball masculin, qui se sépare de sa grosse tête Claude Bergeaud, mais pas parce qu'il a tout foiré avec un potentiel pourtant quasiment inégalable.

-L'OM qui est parvenu à ne pas se qualifier pour les 8es de finales de la Ligue des Champions après avoir fait un départ aussi bon que celui de Lyon était mauvais.

-Le FC Metz, qui n'est toujours pas certain d'être en Ligue 2 la saison prochaine, alors qu'il y sera.

– Le PSG pour tellement de raisons qu'une ligne est insuffisante.

Sports individuels :

-Christophe Moreau, qui a cru que le Dauphiné c'était le Tour de France.

-Christian Prudhomme qui pour le 9e tour du renouveau consécutif réussit l'exploit d'oter définitivement toute crédibilité au cyclisme.

-Sylvain Chavanel qui reste Sylvain Chavanel.

-Medhi Baala pour son titre mondial ? Non. Pour son podium ? Non plus. Pour sa belle place de finaliste alors ? Euh… Non. Alors, pourquoi il est dans la liste ?

-Amélie Mauresmo qui a conservé… rien du tout, si ce n'est la honte.

-Jerôme Golmard car il y a encore des gens qui pensent à lui.

A noter un Brahim d'honneur pour l'équipe de France de saut d'obstacles qui fait pire que tout le monde alors que personne ne s'y intéresse et un autre pour le site internet de l'Equipe qui demande aujourd'hui si Marconnet a manqué à l'équipe de France durant la Coupe du monde. Et Pelous jeune ?

Miss Le Vestiaire 2008 est… Céline Géraud

graud.jpg 

C’est avec une confortable avance que Céline Géraud a été élue Miss Le Vestiaire 2008. Nos lecteurs ont plébiscité la frange blonde de l’ancienne judokate au nu intégral de Manaudou. La présentatrice de l’Ile de la Tentation devient pour un an l’ambassadrice de charme de notre site.

Le compteur de notre sondage s’est arrêté sur 269, comme un clin d’œil à tous les pervers qui sont arrivés jusqu’à nous via le plus célèbre des moteurs de recherche. Ils ont plébiscité la très cathodique Céline Géraud avec 30% des suffrages, quand bien même Laure Manaudou et ses photos à poil ont réveillé plus d’une tentation ces dernières semaines.

Maria Sharapova, avec 15% de vos votes, complète ce podium de charme et fait à elle seule mieux que les trois autres tenniswomen de notre sélection, Martina Hingis, Marion Bartoli et Justine Hénin se morfondant dans la deuxième partie du classement en compagnie – c’est une surprise – de Naomi clan Campbell.

Un temps en course pour la couronne de Miss Le Vestiaire 2008, la jolie perchiste américaine Allison Stokke n’a pas tenu bon la barre que Brigitte Lahaie aimait jadis manier avec autant d’appétit que la femme de Fred. Wiltord en sait quelque chose.

Football, Wayne Rooney : Là haut sur sa Coleen

waynecoleen1a.jpg 

Encore une fois, Le Vestiaire a eu du nez. Little Prince, notre envoyé spécial permanent au Royaume-Uni, vous annonçait dès le mois de novembre que Wayne Roux-né allait gravir sa Coleen (McLoughlin) à l’été 2008. L’info a été reprise cette semaine en Une de Hello!, le Paris Match britannique du pauvre.

« Exclusif : Dans les coulisses du mariage de Wayne et Coleen », titre l’hebdomadaire pipole, trois bonnes semaines après que Le Vestiaire a dévoilé où l’attaquant mancunien allait enfin tirer autre chose que des pénos.

C’est bien à Trouville que la belle et le bête convoleront en justes noces. « Je me suis rendue en France et en Italie, mais on doit encore prendre notre décision », a reconnu la future Madame Rooney.

« Notre non qualification pour l’Euro, aussi décevante soit elle, m’aura au moins permis de caler les festivités de mon mariage », s’est pour sa part réjoui le footeux. Scott Carson aura moins fait un heureux.

Foot, Ligue des Champions : un OM à la mer

antoinedulery1.jpg givet.jpg

L’OM s’est brillamment qualifié pour les 16e de finales de la coupe de l’UEFA, en se faisant étriller 4-0 à domicile par une équipe de foot, Liverpool.

Marseille a été à la Ligue des Champions ce que le PSG est à la L1 : une chorale d’anonymes non alcooliques qui joue un drame deux fois par mois devant son public. La première fausse note, outre la titularisation du couloir gauche Taiwo-Zenden, a résonné dès la 3e minute.

Givet, qui forme avec Rodriguez la meilleure charnière de L1 actuellement selon les observateurs, commit une faute grossière dans la surface que même les objectifs commentateurs de RMC durent reconnaître. Et huit minutes plus tard, Torres débordait Rodriguez, d’une telle lenteur que même Just Fontaine, dans sa forme actuelle, serait passé. 11 minutes, 0-2, et la réponse tombe : éliminés. Antoine Duléry et France 3, n’en demandaient pas tant, alors que « Mariage mixte » commençait à peine.

Les fleurs des mi-autistes

La suite fut limpide. Gerrard arrêta d’attaquer, laissant Torres et Kuyt le faire à sa place. Suffisant, puisque chacun des deux attaquant anglais s'offrirent plus d’occasions en 2e mi-temps que Djibrill Cissé jusqu’à la fin de la saison. Kuyt marqua, et Cissé, créa un danger : les deux défenseurs anglais à son marquage, occupés à rire des chaussures oranges de Djib’, placèrent une double tête qui frôla le poteau et le c.s.c.

Et comme les Marseillais retiennent les leçons, ils prirent un but dès la 3e minute de la 2e mi-temps. Nasri, le n°10 à la tête de mamie, avait beau s’escrimer à faire des passes, ses équipiers se cachaient comme des autistes agoraphobes. Ils terminent sans aucune occasion. Vivement l’an prochain pour voir si Nancy fera un tir cadré.

Natation, Manaudou : Stasiulis, au bon lait de brebisse

stasiulis.jpgmanaudou2.jpg

Non contente de se faire distancer par Céline Géraud, Allison Stokke, Maria Sharapova et la femme de Fred pour l’élection de Miss Le Vestiaire 2008, Manaudou est rentrée des championnats de France avec la Nîmes des mauvais jours. Elle aurait sûrement mieux fait de nager les régionaux de Rhône-Alpes avec les cadets d’Ambérieu.

Franck Esposito n’avait pas encore lancé sa marque de chemises roses la dernière fois que Manaudou s'est fait battre dans une compétition nationale. Certes, avec Camille Muffat et Sophie de Ronchi la natation française n’a jamais eu autant de talents depuis la génération Franck Schott. Mais Manaudou, d’ordinaire aussi boulimique que Marion Bartoli, était venue avec un programme allégé pour mieux rassurer les détracteurs de son entraîneur de frère. C’est réussi. Qui s’en inquiètera?

Le Vestiaire avait pointé très tôt les carences du lycéen face à la montée en puissance des rivales de la petite sœur. Son entraînement en petit bac ne lui suffit même pas à gagner un championnat de France. Trop nulle en brasse pour espérer quelque chose du 4 nages, pas assez puissante pour un 100 m, il n’y a que sur 400 que Manaudou pourra aller chercher l’or à Pékin si elle ne décide pas de changer d'entraîneur rapidement.

Les médias s’en moquent, il y a plus important. La sirène a laissé son Marin au port pour un autre nageur, Benjamin Stasiulis. Avec un nom pareil, il devrait rester longtemps « le petit copain de Manaudou ».

Boxe : Asloum, l’accident

bigmdi212411.jpg

Il fallait bien que ça arrive. Brahim Asloum, a enfin gagné un championnat du monde. Certes, contre un inconnu, mais au moins il n'ira pas pointer aux Assedic lundi.

Le Vestiaire en parlait cet après-midi et, une fois de plus, il ne s'est pas trompé. Brahim Asloum, comme nous l'annoncions, a donc réalisé l'exploit. Perdre 11 kg et parvenir à l'emporter face au premier venu, ou plutot au troisième venu. Car souvenez-vous, en octobre dernier, même Acariès n'avait jamais entendu parlé de Reveco. Il pensait bien avoir trouvé le seul boxeur champion du monde capable d'être battu par son poulain, mais ce dernier n'est jamais à l'abri d'aller au tapis contre n'importe quel Julien Lorcy, pensait-il.

Une fois n'est pas coutume, on peut le féliciter, trouver des chèvres, il sait faire, l'OM en sait quelque chose. C'est vrai, ce n'est qu'une victoire aux points. Mais le principal, match truqué ou non, c'est bien qu'un Français gagne quelque chose, ne boudons pas notre plaisir. Enfin, le plus important c'est qu'on va retrouver notre Brahim à grosse tête, flambant neuf sur les plateaux. Mais la réalité est beaucoup plus cruelle. 7 ans pour devenir Champion du monde, ce n'est pas vraiment un exploit pour celui qui se voulait en 2000 la nouvelle future star mondiale de la boxe. Un lointain futur alors.

Elisez votre Miss Le Vestiaire 2008

miss.jpg

Avec le mois de décembre viennent généralement le Mercatone uno d’hiver, les chutes d’Antoine Dénériaz, le calendrier des Dieux du Stade français à poil et toute une tripotée de concours de beauté. Nous vous proposons à notre tour d’élire votre Miss Le Vestiaire 2008.

Nous vous avions dévoilé l’été dernier, dans nos Bruits de Vestiaire, un florilège des mots clefs entrés dans les moteurs de recherche pour arriver jusqu’à nos pages. « Céline Géraud nue » y figurait alors en bonne place, aux côtés de Christine Arron, Maria Sharapova ou Laure Manaudou – toutes assorties d’adjectifs aussi explicites que sexy. Notre collaboratrice Gaëlle aux énormes nibards ne dira pas le contraire.

Le Vestiaire croyait avoir trouvé depuis son égérie en Ana Paula Oliveira, cette arbitre de foot brésilienne virée par sa Fédé pour avoir montré son sexe dans Playboy. Mais la non moins sculpturale Naomi Campbell est venue bouleverser la donne dernièrement, tant et si bien que nous avons aujourd’hui besoin de vos votes pour trancher.

Qui des prétendantes ci-dessous mérite de coiffer la couronne de Miss Le Vestiaire 2008 ? Vous avez jusqu’au 25 décembre pour faire votre choix dans la rubrique sondage de notre site (colonne de droite).

Les douze finalistes :

Céline GéraudChristine ArronLaure ManaudouNaomi CampbellMarion BartoliJustine HéninAllison StokkeLa femme de FredBrigitte LahaieMargot LaffiteMartina HingisMaria Sharapova.