Les bons points du Vestiaire : Arron vers le titre olympique

 

photofelicien.jpgjeanpaulloth.jpg

2007 étant quasiment terminée, le moment est venu de distribuer les Closefield de Fer, du nom du parrain de ce blog, qui aimait beaucoup s'occuper des enfants amateurs de rollers.

Désert de cervelle

Sur les 2.500 commentaires postés, il fallait en choisir un, le plus représentatif de ce que sont nos lecteurs. La gageure pour le jury était de concilier deux mondes : celui des pervers qui nous rendent visite par hasard un mouchoir à la main, et les passionnés de sport, comme notre Lyonnais préféré Gilles Durantet, encore et toujours prêts à bondir pour revendiquer et défendre Cassy Vericel (qui ?). Après délibération, c'est Mat qui l'emporte pour son commentaire du 12 septembre où il défend Solen Désert, mais n'ose quand même pas lui promettre un avenir doré. Il a bien raison.

Un millésime à belle jambe

Sur les 239 articles, il fallait choisir la meilleure anecdote. Le choix a été plus évident que prévu et c'est notre reporter spécialiste des savoureuses arcanes du monde tennistique qui a tiré le gros lot. La femme à Chamou, entre deux plans serrés, lui avait confié sa subtile passion pour la gastronomie aquatique et notamment pour la queue de Loth. C'était le 15 octobre 2007.

Vic-en-Bigorre : La boom 3

Notre passionné de la balle jaune cocu était aux prises avec le talentueux feu Peyo Greenslip pour la meilleure série de reportages. L'un avait proposé les carnets de Guy le bronzé durant Roland Garros, l'autre nous avait conté avec perfection la lamentable Coupe du monde de rugby de l'équipe de France. Il n'y a finalement, comme contre l'Argentine, pas eu de match. Notre Félicien (photo) l'a emporté.

Joly, bavure

Pour finir, la plus grosse polémique a été déclenchée par notre article sur les mésaventures du grand champion cycliste Sébastien Joly. Dopé ou non, on ne saura jamais avant ses aveux. Cette histoire aura au moins permis qu'on entende parler de lui. Au regard de son niveau, ce n'était pas gagné.

Un Brahim en Or

Pour terminer l'année sous le signe du talent, Le Vestiaire s'en remet à vous, chers lecteurs, pour désigner le lauréat du trophée récompensant le plus bel exploit : les Brahim d'Or, du nom de ce fameux boxeur champion olympique, il y a 8 ans, devenu rapidement champion du monde cette année. La preuve, s'il en fallait, de sa mainmise sur la boxe planétaire.

Les candidats (voter dans la rubrique sondage de notre site, colonne de droite).

Sports collectifs :

-L'équipe de France de hand féminin, qui a réussi à ne pas conserver son titre mondial, avec la manière, devant son public.

-L'équipe de France de rugby qui a attendu d'avoir chié sa deuxième Coupe du monde consécutive pour se débarrasser de son entraineur incompétent. Et encore, il n'a même pas été viré, c'est lui qui est parti de son plein gré, comme un prince, dirait Pierre de la Star Ac3.

-L'équipe de France de basket-ball masculin, qui se sépare de sa grosse tête Claude Bergeaud, mais pas parce qu'il a tout foiré avec un potentiel pourtant quasiment inégalable.

-L'OM qui est parvenu à ne pas se qualifier pour les 8es de finales de la Ligue des Champions après avoir fait un départ aussi bon que celui de Lyon était mauvais.

-Le FC Metz, qui n'est toujours pas certain d'être en Ligue 2 la saison prochaine, alors qu'il y sera.

– Le PSG pour tellement de raisons qu'une ligne est insuffisante.

Sports individuels :

-Christophe Moreau, qui a cru que le Dauphiné c'était le Tour de France.

-Christian Prudhomme qui pour le 9e tour du renouveau consécutif réussit l'exploit d'oter définitivement toute crédibilité au cyclisme.

-Sylvain Chavanel qui reste Sylvain Chavanel.

-Medhi Baala pour son titre mondial ? Non. Pour son podium ? Non plus. Pour sa belle place de finaliste alors ? Euh… Non. Alors, pourquoi il est dans la liste ?

-Amélie Mauresmo qui a conservé… rien du tout, si ce n'est la honte.

-Jerôme Golmard car il y a encore des gens qui pensent à lui.

A noter un Brahim d'honneur pour l'équipe de France de saut d'obstacles qui fait pire que tout le monde alors que personne ne s'y intéresse et un autre pour le site internet de l'Equipe qui demande aujourd'hui si Marconnet a manqué à l'équipe de France durant la Coupe du monde. Et Pelous jeune ?

Une réflexion au sujet de « Les bons points du Vestiaire : Arron vers le titre olympique »

  1. Oui, j’aime le sport, oui j’ai été choqué par tes propos au sujet de 2 champions que j’apprécie dans 2 sports que j’ai moi-même pratiqués.
    Au fil de ma déjà longue vie, j’ai pratiqué la gym, la natation, le plongeon, le rugby, le hand, le cyclisme sur route, l’athlétisme, le bicross, la plongée, le VTT et l’hdrospeed et j’en oublie sûrement…

    Oui je suis toujours lyonnais.
    Et j’aimerais savoir qui tu es. Tu suggères que tu me connais…
    Finalement après relecture plus attentive de ton blog, j’apprécie ton style d’écriture et ton humour acerbe (comme disait ton pote Milosevic…) et ce n’est pas parce que tu dis me connaître…

    Je regrette simplement et encore que tu égratignes de jeunes sportifs qui font leur possible pour réussir dans leur activité. Et tu dois savoir que c’est parfois dur et frustrant. Surtout quand tu t’attaques à leur apparence.
    Que tu critiques l’OL, Aulas et le foot, pas de problèmes. (tu m’as fait bien rire) et ils ont les moyens de se défendre, au même titre que les cyclistes… mais Cassy est une jeune fille qui fait un maximum, qui réussit, qui est droite et sans histoire et qui a beaucoup de mérite d’être arrivée à ce niveau, au travers des souffrances, des sacrifices et des doulmeurs, et tu seras probablement le premier à être content si elle obtient une médaille à Pékin, non ?
    Je ne suis pas de son fan club…
    Et si justement tu critiquais un peu les fans, les supporters ? Ceux qui boivent de la bière devant la télé en croyant faire du sport ? Ceux qui se baladent à Gerland ou ailleurs avec une écharpe ou un maillot pour avoir l’illusion de « faire partie »… Ceux qui « encouragent » les coureurs en se mettant sur leur route… Chiche ?
    Tous ces cons hurlant, gesticulant, éructant… ou pire ?

    Je persiste à penser qu’il faut un minimum de discernement et de justice pour pratiquer le sport dans lequel tu excelles… l’égratignage… à quand des championnats ?

    Qui es-tu ?
    Gilles (Gilou pour les intimes…)

  2. Quand Gilles se met à faire des vannes, ça déménage, comme toujours! Félicitations pour ce acerbe de très haute facture.
    Nous pensons sérieusement à vous recruter pour écrire sur sur notre site. Ce pourrait être « Le coup de gueule de Gilou ». Qu’en pensez-vous?
    Votre vision du sport est intéressante, mais vous ne prenez pas assez de recul, vous manquez de discernement pour reprendre votre terme.
    Vous critiquez en quelque sorte les amateurs de sport, alors que ce sont eux qui font que le sport de haut-niveau existe encore. Si le public disparaît il disparaît. Il n’y a pas de bon ou de mauvais public, il n’y a que du public.
    Au départ le sport est un loisir par sa pratique, puis il en est un par sa dimension spectacle, pour ensuite devenir un business et c’est à cet instant que nous intervenons. Notre politique est de désacraliser ce sport spectacle en critiquant tous ceux qui en vivent (les gagnants comme les perdants, les médias, les dirigeants…) mais pas parce qu’ils en vivent, ça on s’en fout. Nous dénonçons les dérives, ou bien, nous portons un regard sur leur carrière comme pour tout personnage public d’une manière générale.
    Il ne faut pas se tromper: les champions doivent tout au public, même si ils offrent un moment de détente ou du rêve à ce dernier, bref du plaisir mais pas de pognon.
    C’est un commerce comme un autre. Si vous n’aimez pas votre baguette, vous allez critiquez votre boulanger auquel vous avez donné vos 80 ou 85 centimes. Pourtant, est-ce que vous allez vous lever à 4 heures du matin, comme lui, pour faire du pain dont vous ignorez la technique de fabrication ? Non, comme le supporter avec sa bière, votre pain va finir dans votre gosier avec une bonne tranche de rosette.

    Quant à Cassy, nous ne l’avons jamais critiquée. Bien au contraire, nous déplorons qu’elle soit sous médiatisée.

    Notre proposition de rubrique pour vous est sérieuse. Nous attendons votre réponse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *