L’édito du Vestiaire : Un week-end bleu, blanc, rouge, noir

chavanel.jpg

Sébastien Loeb, sur la route de la gloire, n'y a croisé ni Gasquet, ni Chavanel. Pas Doucouré non plus, qui a trouvé le moyen de se blesser en salle.

Le journal L'Equipe a eu, samedi, la bonne idée de mettre à sa une le hand français et l'invincible Tsonga; comparant par là la réussite du sport français. Mais voilà, toujours prompt, tel Chamou, à celebrer les victoires avant les matches, il n'avait pas vu qu'à côté de réussite, il y avait français. Une chose est certaine, nos handballeurs étaient bien aussi tricolores que Tsonga. Cette même propension à ne pas terminer le travail et cette même satisfaction de ne pas avoir confirmé après une belle performance. Arnaud Clément peut se réjouir, cette généreuse mentalité typiquement hexagonale a visiblement encore de beaux jours devant elle. Les grands champions français continueront donc pour l'instant à se faire aussi nombreux que les victoires de Mauresmo depuis un an.

Pendant ce temps-là, Brian Joubert confirme que ses titres étaient des accidents dus à l'absence de concurrence ou à toute autre tricherie habituelle dans son sport. De son côté, Grange remonte plus de 30 places pour finir aux portes du podium du super combiné. Si seulement il savait descendre….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *