Foot, Equipe de France : Domenech aime-t-il les spaghettis ?

1149677766.jpg

La presse s'est focalisée sur l'absence de Trezeguet pour mieux masquer un des plus gros scandales de ce début de siècle : la présence de Clerc dans les 36. Autopsie d'une escroquerie sans précédent par notre nouveau chroniqueur stagiaire, revu et corrigé par Paul Amar.

Boumsong le savait ! Pour être appelé par tonton Raymond, il y avait deux choses à éviter : jouer à touche-pipi avec la mère Denis et s’expatrier en Italie. Dans ce contexte, on parle de cumul des mandats pour Giuly, qui pourra désormais se concentrer sur sa fin de carrière comme Robert Pirès sur le yellow submarine. Zebina et Dacourt n'ont pas saisi ce que même Boum' est parvenu à comprendre. Si ça se trouve, Gasquet les battrait aux échecs. Alors, problèmes de communication ou de jeu, Raymond « l’imposteur » (comme aimait à l'appeler Thuram avant de retourner sa veste et Karine Lemarchand) ne veut curieusement pas de Trezeguet titulaire, tandis que Cissé sera incontournable en A’.

Lazlö Bolognaise

En réalité, ce n'est pas si étonnant que ça. Depuis les matchs truqués en Espoirs et depuis cette fameuse séance de tirs au but du 9 juillet et la barre que seule Le Pennec pouvait louper dans ses mauvais jours, Raymond garde une certaine rancœur envers nos amis transalpins. Son antipathie, aussi profonde que son épouse, ne trouve que peu d'exceptions. En effet, il lui a quand même fallu aller jusqu'à constater que Puygrenier (sosie de Leboeuf avec le charisme de Cygan) ou Delpierre postulaient en porteurs de chasubles pour rappeler Mexès en EDF. Et encore, Silvestre tête d’obus a frôlé la convocation ! Finalement on retrouvera seulement deux joueurs français qui jouent en Italie puisque Frey s’est blessé… peut-être en fixant un spot d’éclairage. Soit autant que pour la Coupe du monde allemande. La boucle est bouclée soulignerait le coiffeur de Balbir.

Enfin, n'oublions pas la jurisprudence Jurietti, Faubert, Moreira ou Chimbonda. Avec un tel autiste à la baguette, Diaby et Rothen ont de quoi être aussi sereins qu’une descente de Cavagnoud pour leur avenir en bleu.

Une réflexion au sujet de « Foot, Equipe de France : Domenech aime-t-il les spaghettis ? »

  1. Merci Paul Amar m’a tué.

    A quand le numéro de « Frederix Thiriez aime-t-il les Oranges »?

    La mode n’est plus aux Verts selon Larqué !

  2. Ma foi j’adore le fond de votre page; ce bleu, c’est tellement émoustillant! Je compte sur vous pour venir visiter mon petit vestibule, hein! Et vive les Bleus; Thierry en Rut, Djibril Sucé, Fabien Partouze et autre David 13 & Gay! Quelle belle soirée!!!

    Rendez vous à, toute l’équpe, dès son retour d’Espagne, dans mon petit vestibule privé! J’en suis toute retournée!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *