Football, Ligue 1 : Point trop Landreau

image13.jpg

Le gardien du PSG traverse le pire moment de sa carrière depuis un but de Libbra à la 92e minute du Nantes-Marseille 97. Sans être plus mauvais ni meilleur que d'habitude.

Mickaël Landreau n'a pas le niveau international. La France du foot feint d'être horrifiée des déboires actuels du gardien parisien pour mieux encenser les Mandanda et Lloris. La même qui préférait Guivarc'h à Dugarry. Mais les limites du gardien bis des Bleus ne sont pas un scoop. Jeu aérien, fébrilité récurrente, le natif d'Arthon cisèle quelques merdes fameuses régulièrement depuis le début de sa carrière. Comme sa magnifique sortie aux 40m au-devant de Diouf (Lens) en 2000 ou le lob de Thierry Moreau (Toulouse) en 1998. En deux matches, à Marseille puis contre Monaco, il a eu le bon goût de tout mettre sur le tapis, comme Loko dans un panier à salade. Il était venu à Paris pour se mettre en difficulté et prouver qu'il serait le futur gardien de l'équipe de France : sa tactique est aussi payante qu'une attaque de Chavanel ou une montée au filet de Golmard.

Allons-y Alonzo à la foire au pipeau

Sous les feux de la concurrence la plus rude et des critiques les plus virulentes de sa carrière, Landreau tangue. Même le récurrent consensus pro-Alonzo est de retour. Même s'il n'a pas plus de qualités que Landreau, tout le monde préfère encore le voir jouer que commenter un Rosenborg-Fiorentina sur Direct 8 avec Jezequiel, faire des sketches avec Guillard aux Oscars du foot ou se faire vanner par Paganelli.

Des sorties ratées, Landru en a commises, même Franck Sylvestre en a profité. A chaque fois, il réclame des hors-jeux pour masquer ses non sorties, devant des arbitres un brin amusés. Des arrêts foireux, il en a montrés aussi. Il a même fait perdre une coupe de la Ligue à Nantes sans regretter sa panenka, ce qu'Olmeta n'avait pas osé. Mais sa précoce arrivée chez les Bleuets et son histoire d'amour avec Domenech l'ont protégé en équipe nationale. Sans oublier que la France n'a pas sorti de très bon gardien depuis 10 ans. Une même absence de concurrence qui avait permis à l'improbable Gilles Rousset de jouer et d'en prendre deux contre l'Angleterre. Aujourd'hui, Pelé, Lloris et Mandanda sont plus complets qu'il ne le sera jamais. Et Willy Grondin ?

Une réflexion au sujet de « Football, Ligue 1 : Point trop Landreau »

  1. Je suis tout à fait d’accord, Landreau n’a pas le niveau pour être sélectionné en équipe de France. Je l’ai toujours pensé. Mais il faut être réaliste. Quand vous avez décroché votre ticket d’entrée sur quelques matchs en EDF c’est pour toujours. Tant que vous n’annoncez pas votre retraite internationale, vous êtes convoqué. C’est hallucinant mais c’est un fait. Ce fait est démontré par la place de n°1 de Barthez en Coupe du Monde alors qu’il ne supporte plus une ballade en montagne, par la récente titularisation de Vieira alors qu’il ne joue pas depuis le début de la saison et qu’il pète un plomb lors du dernier match en championnat…
    Landreau peut multiplier les erreurs. Lui, il est titulaire dans le groupe.
    Ecoutez les commentaires sur France 2 lors de PSG-Auxerre. Les commentateurs ont fini par reconnaître que Landreau avait fait une erreur, après avoir essayé de nous vendre qu’il était gèné par un partenaire (sur les ralentis il n’y a personne à moins de 2 mètres !). Mais ils ont valorisé la moindre intervention. Ils ont crié au génie sur des claquettes en corners, même là où il aurait été possible de bloquer la balle.
    Que voulez-vous, avoir des relations avec un sélectionneur, des journalistes, des consultants, ça sert. En entreprise on appelle ça un réseau. Et on sait que c’est très efficace.

  2. Mouais je ne sais pas trop, Coupet aussi est parfois fébrile et que peut on penser de son niveau après sa blessure ?

    Landreau est avant tout irrégulier sans être foncièrement mauvais, dans un bon jour c’est également un très grand gardien, malheureusement ses bons jours se font rares et même dans le même match il alterne les bonnes ou mauvaises performances.

    Un problème des gardiens actuels est que l’on a fait trop de place au dégagement au poing(s) qui est quand même sacrément aléatoire et casse gueule. Mieux vaut bloquer la balle surtout quand il n’y a personne autour et que l’on peut le faire.

    Par contre j’avais oublié Gilles Rousset, à quand la bio de cet illustre inconnu ayant eu lui aussi sa carrière à l’étranger ?

  3. juste pour dire que dugarry a toujours été plus fort que guivarch.

    et par rapport au précédent commentaire je ne trouve pas landreau irrégulier. bien au contraire sa régularité est sans doute sa principale qualité. il n’a pas un exceptionnel niveau (dans la nullité si depuis quelques matchs) mais reste dans la moyenne haute. de quoi gérer le quotidien dans les joutes nationales, mais pas de quoi porter la tunique bleue.

    enfin c’est mon avis.

    PS: pour Mandanda on pourra vraiment juger sur la durée (Porato était énorme ses premières saisons, même Barabé avait tout cassé une saison ou deux…). Malgré tout c’est à mon avis le meilleur gardien français à l’heure actuelle et je ne pense pas qu’il se perdra dans les bras d’une quelconque actrice de série B à la française lui.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *