Bruits de Vestiaire

victoria.jpg

Très attendus, vos Bruits de Vestiaire donnent cette semaine un écho logique à l'actualité sportive britannique. N'en déplaise à Bouchra Ghezielle.

Snooker. Le bad boy des salles de billard a encore frappé. Ronnie O’Sullivan dénote depuis longtemps déjà dans l’univers feutré de la discipline : son père a été condamné à perpétuité pour meurtre, sa mère est également derrière les barreaux (évasion fiscale) et il a souvent fait lui-même le bonheur des tabloïds. Dépressif, violent, provocateur, « The Rocket » a encore mis sa fédération internationale dans l’embarras, à une conférence de presse de l’Open de Chine, après avoir pris son micro pour un pénis et demandé à l’interprète de venir exercer dessus ses compétences linguistiques. S’il n’y a que ça pour rendre le billard intéressant.

Football. Bradley Wright-Phillips, frère de l’international anglais du même nom et fils de l’ancien Gunner Ian Wright, a été interpellé cette semaine avec son coéquipier de Southampton (2e division) Nathan Dyer. Les deux joueurs, professionnels, ont été reconnus sur des images de vidéosurveillance en train de pénétrer dans la salle réservée au personnel d’une boîte de nuit. Le butin est à la hauteur de leur niveau de jeu : trois téléphones portables, des cartes d’étudiants, moins de 200 euros en liquide et des cigarettes. Vincent Péricard ne serait pas impliqué.

Médias. Les fichiers contenant les informations personnelles des 437 employés de la BBC amenés à couvrir les JO de Pékin ont curieusement disparu du siège londonien du groupe britannique. Les responsables de la « beeb », convaincus que ces données « ont pu être volées », ont sollicité la police. Si l’attribution des accréditations n’est pas remise en cause, la BBC craint notamment que les détails des passeports ne servent à des fins d’usurpation d’identités. Bradley Wright-Phillips et Nathan Dyer ne seraient pas impliqués.

Cyclisme. Fer de lance de l’équipe britannique aux championnats du monde sur piste de Manchester, Victoria Pendleton ne manque pas une occasion de se faire tirer le portrait. Vicky (photo), qui a reçu avant la compétition plus de demandes d’interviews que tous ses compatriotes réunis, la jouait plutôt glamour jusque-là. Elle a tombé la robe dernièrement et posé nue en couverture du mensuel The Observer. Ca change de Félicia Ballanger.

Rugby. Lesley Vainikolo ne craint pas le ridicule. Ses couettes faisaient déjà rire la moitié de l’Angleterre. Il y avait rajouté quelques nattes colorées lors de la victoire du XV de la Rose sur l’Irlande, en clôture du Tournoi des VI Nations. L’ailier a confirmé qu’il avait voulu faire un clin d’œil à son coéquipier de Gloucester, Phil Vickery, actionnaire principal de la marque de sportswear Raging Bull, dont le nom se différenciait de sa coiffure en rouge et blanc. On n’arrête plus le marketing.

Omnisports. Le Vestiaire a trouvé pourquoi Federer n’est que l’ombre de lui-même depuis le début de la saison. Comme Andy Roddick ou Maria Sharapova, le Suisse a fait appel à son sosie anglais pour passer plus de temps en famille. Le site propose aussi Thierry Henry malade ou Paula Radcliffe dans son jardin et fait revivre George Best et Juan Sebastian Veron. Les lookalikes de Michael Schumacher n’arrivent pas à la cheville de notre correspondant, Michel Cordonnier. Celui de Gérard Houiller ferait encore trembler Ginola.

Athlétisme. Dwain Chambers, privé de JO et indésirable sur les pistes d'athlé, penserait à se reconvertir dans le rugby à XIII. Avec autant de réussite qu'en football américain ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *