Football, Ligue 1 : Le Lyon et le rat

45.jpg

Bordeaux, qui a gagné de multiples matches à l'extérieur, a découvert l'accueil lyonnais : un jeu agressif, puissant, efficace, malhonnête. Le niveau Ligue des Champions, celui que Manchester n'a pas vu.

Quinze premières minutes en enfer : contrairement aux promesses du PSG, plusieurs fois cette saison, Lyon l'a fait. En misant sur une opposition physique, avec de nombreux duels, Lyon savait que son expérience de Ligue des Champions prévaudrait. Ce qu'il savait moins, c'est que Réveillère y prendrait goût jusqu'à devenir meilleur que Jurietti en coupant la jambe de Wendel. Le meilleur joueur bordelais a eu droit à un traitement de chocs toute la rencontre. Jusqu'à le rendre indisponible peut-être plusieurs semaines. Du grand art, aussi précis que la communication d'Aulas. Lyon est une grande équipe, c'est certain, car les grandes équipes savent truquer et fausser le championnat pour le gagner.

Coupet décalé

Car Lyon, sans contester les évidentes qualités individuelles de son onze type – disons dix, car il y avait Keita – a gagné ce match au métier et à l'anti-jeu. Un match à plus de quarante fautes, ça rappelle les Marseille-PSG des années 90-93. Bordeaux a succombé, incapable de garder la possession en débuts de mi-temps et de tricher autant que son adversaire. Heureusement que le vilain Kader contrôlait la plupart de ses ballons en touche. Et pourtant, en dehors de ces périodes « chaudes » où la femme de Fred vibrait devant son poste de télévision, Bordeaux a vraiment inquiété Lyon. Même s'il a été aussi tonique que David Douillet sur le coup-franc de Wendel, Coupet a sorti deux ballons de but. Avec un Ramé moins décisif, l'absence de Planus et un Henrique rappelant étrangement Cleber Anderson, Bordeaux n'a pu rivaliser. Alou Diarra a pourtant frôlé le 3-3. Si Lyon n'avait pas tué Wendel, on ne saura jamais ce qui aurait pu advenir, comme pour la carrière de Jérôme Leroy s'il était sociable.

Lyon possède un meilleur effectif que Bordeaux. Mais le dauphin peut encore croire au titre, si et seulement si sa régularité est aussi bien entretenue qu'un enfant illégitime de champion du monde.

Une réflexion au sujet de « Football, Ligue 1 : Le Lyon et le rat »

  1. Magnifique!!!!!!!! Que dire, ce texte est a posté d’urgence auprès de tous les supporters de l’ASSE!!!! Tant il est vrai que 20 fautes en 20 minutes c’est énorme et de plus Cris ressemble à Moser!!! J’espère juste pour ma part que ce geste de Reveillère ne restera pas impuni et que ces trois points acquis dans la douleur( demandé voir à Wendel mdrrrrr)ne pèseront pas si lourd que ça en fin de saison… Puis quand des « commentateurs  » parlent de superbe remise de Fred sur Benzema pour le troisième but, la vidéo nous montre qu’il se casse la figure sur la pelouse et que le ballon s’en va part chance sur Benzema! Alors la vidéo vite, qu’ils se taisent! Un tir à 4M au dessus ou à coté qualifié de superbe frappe? Alors y’a deux solutions: soit il faut donner de suite le ballon d’or à laurent fournier et francis llacer à titre postume, soit il faut rentabiliser les dollars de canal+
    @+++

  2. Ah oué c’est trop trop clair!!! Méga délire! Kikoo lol !!! 😉

    @+++

    (Sérieusement, commenter ici, devrait être réservé à une élite, si le Vestiaire se met à attirer tous les SMSeurs du net, on a pas le cul sorti des ronces!)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *