Formule 1, GP d’Australie, Sébastien Bourdais : Raides boules

bourdais.jpg

Bourdais a manqué pour deux tours la chance de sa saison. Les manoeuvres de Nelson Piquet ne suffiront plus à dégager autant la piste.

La F1 n’avait plus connu pareille hécatombe depuis le printemps 1994. Nakajima a fait tellement de dégât dimanche qu’il a fallu piocher dans le gravier d’Albert Park les deux derniers pilotes à marquer des points.

Ferrari n’en aurait même pas ramené un seul d’Australie si la FIA ne s’était pas acharnée sur le mobility scooter de Barrichello. Jean Todt s’en va à temps. Comme l’avait prévu Le Vestiaire, la Scuderia lancera à nouveau sa saison à retardement. Massa n’a pas été plus loin que Junior et Glauque et Raikkonen fait un aussi beau champion du monde que Jacques Villeneuve.

Homme à lunettes…

Lewis Hamilton n’aura finalement eu que le Safety Car pour concurrence. Trop propre, trop gentil, trop souriant, le fils de son père parle Anglais sans accent et n’a rien pour faire rêver. On en regretterait presque Montoya. Le pilote McLaren devrait revoir le nez de Kubica dans ses rétros cette saison. A défaut de mannequin, le Prost polonais se tire la bourre avec Heidfeld chez BMW. Il peut aller chercher une victoire si les Japonais restent en fond de grille.

Pendant ce temps-là, la France du sport auto a trouvé l’héritier de Stéphane Sarrazin. Quatrième avant que son moteur Ferrari ne le trahisse, Bourdais en a mouillé sa combinaison et ses carreaux. « J’avais du mal à voir les panneaux de mon équipe, mais je savais que c’était quasiment la fin de la course », a confié le Manceau. Son acuité a tellement rassuré le patron de Red Bull que Toro Rosso va bientôt être mise en vente.

Une réflexion au sujet de « Formule 1, GP d’Australie, Sébastien Bourdais : Raides boules »

  1. Je vous trouve un peu sévère. Bourdais a fait une belle course en restant sur la piste contrairement à beaucoup d’autres. Certes, il ne pourra espérer guère mieux sur la Toro Rosso mais c’est ce qu’il lui faudra renouveler pour impressionner d’autres team manager.

    Concernant la vente de Toro Rosso, cela est du à l’obligation en 2010 pour chaque équipe de devenir un constructeur et Red Bull cherche donc à se débarasser du poids mort avant cette date. La F.I.A. fait vraiment n’importe quoi niveau règlement car Toro Rosso et Super Aguri n’étant pas des constructeurs (avec les moyens que cela impose) on se demande bien quel gogo pourra investir dans ces équipes. Dans ce cas verrons-nous un championnat réduit ?

    Raikonnen est un grand champion et il le prouvera durant la saison par contre vous auriez pu taper sur Renault et Alonso que Jacques Laffite, décidement extralucide et au mieux de sa forme, voyait faire une perf ici !

    TF1 a reconduit la même bande d’incompétents et surtout Piquet Jr semble être une burne, là on est d’accord !

  2. Cher Lancaster,

    L’intransigeance est la raison d’être du Vestiaire. Nous n’avons jamais remis en cause les qualités de pilote de Bourdais, ça fait bien longtemps qu’il aurait dû avoir sa chance de les montrer en F1 et mérite effectivement une meilleure voiture, comme nous l’avons déjà écrit plusieurs fois. Il a fait une course très propre, c’est vrai, son équipe a bien joué le coup tactiquement, c’est vrai, mais c’est quand même assez inquiétant de ne pas arriver à voir les panneaux. Il savait qu’il était en fin de course, mais pas exactement où…

    Bien sûr que le patron de Red Bull ne cherche pas à vendre Toro Rosso à cause des problèmes de vue de Bourdais. Nous nous sommes permis une sortie aussi audacieuse que Timo Glock, mais tous nos lecteurs ont visiblement du mal à saisir le second degré. D’après nos informations, un investisseur russe serait sur les rangs pour le rachat. Vodka et Red Bull ont toujours fait un bon mélange.

    Nous espérons aussi que Raikkonnen pourra battre Hamilton cette saison, mais le Finlandais a quand même fait ce week-end deux erreurs énormes indignes d’un champion du monde. Il est censé avoir un peu plus d’expérience que Junior. Dire qu’il a été préféré à Montagny.

    Nous avons choisi d’attendre les prochains GP avant de critiquer les performances d’Alonso. Il est lucide et sait qu’il ne jouera pas la gagne en début de saison, mais la marge de progression est importante.

    Enfin, notre spécialiste F1 étant aussi celui de rugby, il a regardé la course sur ITV depuis Cardiff mais s’associe à votre douleur. Ca ne doit pas être facile de se taper Laffite – du moins le père – à 5h30 un dimanche matin.

    Cordialement,

    L’équipe du Vestiaire

  3. Chère (fine) équipe du Vestiaire,

    Ne souhaitant pas faire comme la plupart de vos lecteurs autistes, je reconnais la valeur de vos arguments.

    Exact pour la Vodka et Red Bull, j’en avais entendu parler. D’ailleurs le GP de France restera t’il à force une marque de Vodka étant même « interdite de publicité » en ce beau pays ?!

    Rassurez-vous pour moi je ne me suis pas levé à 5h30 mais pour la rediff. Néanmoins, Laffite reste Laffite et ses accolytes ne différencieront jamais une Super Aguri d’une Force India cette saison, pas plus qu’ils ne sauront reconnaitre les casques des divers pilotes. Je me souviendrais toujours avec émotion il y a deux ans où un des commentateurs monta dans les tours car une Minardi (peut être le redoutable Mazzacane d’ailleurs) était dans les points alors qu’il se faisait plus prosaiquement prendre un tour par le leader !

    Bien essayé mais je pensais plus à Burt Reynolds, néanmoins déjà beau de connaitre Burt Lancaster, en précisant à vos lecteurs qu’il ne s’agit pas du nouveau petit ami de Laure Manaudou.

    Bien à vous.

    Burt

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *