Rugby, Tournoi des 6 Nations, France-Italie : L’expédition d’Emile

tamack.jpg

Longtemps le public du Stade de France s’est demandé pourquoi les Italiens jouaient en blanc, hier. Où sont donc passés Chabal et Michalak ?

N’Tamack doit regretter le temps où la souplesse de ses crochets faisait oublier son physique ingrat, le temps où Manuel Guazzi chantait l’amour que Cécilion avait encore pour sa femme et celui où le strabisme de Bernat-Salles n’empêchait pas la France de planter cinquante pions aux Italiens. Floch et Yann David jouaient en Crabos et Pelous pouvait marcher. Bergamasco abîmait ses pantacourts sur la selle de sa Vespa et les circonvolutions du Trophée Garibaldi avaient à peine germé dans l’imaginaire sculptural.

L’Italie a perdu depuis le seul joueur de rugby de son histoire, mais le Castrat Giovanni a encore fait reculer le pack francais. Il va falloir s’y faire. On en vient aujourd’hui à serrer les fesses sur chaque introduction, avec la même résignation coupable que le coiffeur de Julien Tomas.

Le forfait Millennium

Le XV de France a peut-être marqué ce week-end plus d’essais que toutes les autres nations réunies, mais le jeu offensif prôné par Lievremont a montré ses limites. Trinh-Duc aussi. Diarra n’a fait qu’agiter les bras en touche et Yachvili devrait se contenter de taper les pénalités. Malzieu volleye mieux qu’Arnaud Clément et Picamoles a montré pourquoi il ne jouait qu’à Montpellier.

On ne peut d’ailleurs pas reprocher au Tournoi d’avoir faussé le championnat cette année. Après avoir fait tous les fonds de tiroir du Top14, le beau gosse de la fratrie Lièvremont semble enfin avoir dessiné un semblant d’équipe-type pour aller mettre 20 points aux Gallois. Les coéquipiers de Charlotte Church sont les seuls à envoyer autant de jeu que nos Bleus. Il y aura la place pour gagner avec un peu de rigueur et de cohésion.

Rougerie, l’homme sans cou, ne verra pas le Millennium Stadium, où la France n’a perdu qu’une seule fois, en finale de la Coupe du monde 1999. Cédric Desbrosse ne s'en est jamais remis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *