Football, Ligue 1, OM-Lyon : Plus bel l’habit

maurice0zy.jpgmaurice0zy.jpgmaurice0zy.jpg

OM-Lyon, c'est chaque saison le choc qui fait regretter que Marseille ait été nul trop longtemps pour jouer le titre. Mais contrairement aux débordements de François Clerc, il y a quelques surprises à guetter.

Un OM d'honneur

Marseille, à la différence de Lyon, a encore quelque chose à jouer. Une place en Ligue des Champions, qui met une pression croissante sur eux. Comme ils n'ont pas les épaulettes de Doucouré et qu'ils aiment plus les matches à pression que ceux à gérer, ils vont rentrer dans la gueule des Lyonnais comme si c'était Julien Lorcy en face. Bon, Lyon c'est pas Bobo, mais ça devrait donner un bon match de foot. Et puis, sur sa valeur technique et physique, Marseille est la seule équipe du championnat avec Bordeaux à pouvoir battre Lyon à la régulière. A condition qu'Akalé centre du bon côté des buts.

Djibrill Crissé ?

Son niveau est aussi perfectible que le bulletin de notes de Ronald Pognon. La performance de Djibrill Cissé contre une bonne défense sera intéressante. Montrera-t-il son vrai visage face à Lyon : une technique précaire et un sens collectif loin d'être aussi aiguisé que les crampons de Deysperoux contre Maradona, mais un mental en acier et un physique hors normes. Ce soir, et surtout ce soir, il aura besoin de ses partenaires pour briller, même s'il n'oubliera évidemment pas de les ignorer. S'il doit se débrouiller seul, c'est Boumsong qui finira par lui montrer comment faire des ailes de pigeon. Et là, même Fauvergue serait un concurrent sérieux pour être le 5e attaquant à l'Euro.

Benarfa bulleux

Chaque semaine, Hatem Benarfa a de moins en moins de chances de débuter. Ses chances de rester à Lyon suivent la même tendance. Salif Keita lui est clairement préféré en ce moment, ce qui est une sanction bien pire qu'un rapport d'Eric Poulat. Qu'il soit moins performant, peut-être. Que Perrin lui reproche son comportement défensif, passe encore. Mais, alors que Lyon est champion, qu'Aulas veut construire une grande équipe pour la Ligue des Champions à l'avenir, Lyon pourra-t-il supporter l'absence du meilleur gaucher de L1 aussi longtemps que l'escroquerie Coupet ?

Faux duel, sans Raï

Voilà qui nous amène à l'autre point. Non, le duel Coupet-Mandanda de ce soir ne changera rien au gardien titulaire à l'Euro. Sauf si Taiwo a un coup-franc indirect dans la surface et qu'il expédie le ballon en visant l'endroit favori de la femme de Fred. Mandanda peut juste accumuler plus de preuves irréfutables de son talent pour faire tomber Landru.

Pour autant, le match de ce soir ne règlera pas tout. Alain Perrin ne connaît pas plus ses indemnités de départ que Samir Nasri le nom des clubs qui s'intéressent à lui. Et s'il n'y en avait pas, ni pour l'un, ni pour l'autre ?

Une réflexion au sujet de « Football, Ligue 1, OM-Lyon : Plus bel l’habit »

  1. Parfois j’en viens à me demander si ce n’est pas Fred lui-meme qui poste sur ce site tant l’allusion à sa femme et son meilleur ami sylvain est mangée à toute les sauces (l’allusion, pas sa femme)…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *