Football, Ligue 1, OM : Nasri l’en-cas

zidane.jpg 

Samir Nasri a senti que Djibril Cissé était dans un grand soir contre Lille. Ambitieux, il a tout foiré pour se réserver seul les honneurs de la bronca.

Pape Diouf aura beau l'insulter tant qu'il peut, Samir Nasri est bien le meilleur joueur de l'OM. Seul problème, Nasri est aussi souvent irréprochable sur le terrain qu'Eric Gerets en Français. Du coup, l'OM est entraîné dans ses chutes. Longtemps handicapé par plusieurs blessures, une méningite et surtout les appels en profondeur de Djibril Cissé, il n'a pas retrouvé son niveau de la fin de saison dernière. Quelques buts importants, dont l'égalisation à Nancy et la frappe de la victoire à Metz, mais une constance au plus haut niveau qui rappelle Corentin Martins ou Romarin Billong.

La technique, Nasri l'a toujours. La vision de jeu aussi. Mais le boulard, c'est nouveau : depuis une fin de saison dernière en boulet de canon, il a cédé au syndrome Asloum qui a coûté à l'OM son début de saison, la Coupe de France, la Coupe UEFA et peut-être bientôt la 3e place. Quand une caméra approche, même les sourires confits de Philippe Bruet ne le perturbent plus : il fronce les sourcils pour se donner l'air d'un séducteur que ses vilains pics blonds ont longtemps empêché. Et quand la star des Link Up débarque dans le vestiaire pour mimer le corbeau avec Cissé, il commet l'erreur de rire. Les sketches de Bosso en famille sont bien loin.

Euro star en panne

Pour l'heure, Nasri n'a que 20 ans et rien n'indique que l'apogée de sa carrière sera La Corogne. Mais à l'heure où Benzema et Benarfa sont déjà au-dessus du niveau Ligue 1, Nasri doit être bon à chaque match. D'autant plus que l'équipe de France ne sera pas aussi indulgente que ses coéquipiers, même si Taiwo ne sait toujours pas ce qui différencie un bon d'un mauvais joueur. L'Euro se profile, et Samir Nasri n'a plus que quatre matches pour regagner sa place. Outre Ribéry, Malouda et probablement Govou, Nasri est en concurrence avec Benarfa pour les postes offensifs, hors attaquants. Vu que son niveau est inférieur à celui de Dalmat en ce moment, c'est pas gagné.

Il y a un an, il était partant certain pour l'Euro. Mais peut-être préfèrera-t-il  préparer sa reconversion avec Philippe Fragione cet été.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *