Football, Ligue des Champions : Henry, le buzz l’éclaire

thierryhenryaveclemaillotdebarcelona1.jpg 9archivo55photo101120070630yba05f3tif.jpg

Les BB Brunes et leur horrible « Dis moi Houna » sont détrônés. Le buzz de la semaine, c'est Thierry Henry. Mais Samuel Eto'o s'en fout, il lit que La Vanguardia et Le Messager.

L'Equipe, On refait le match de Sacco et Vanzetti, même Christian Jeanpierre, qui avait bien lu la presse spécialisée, comme on lui a appris. Henry a dû activer tous ses réseaux médiatiques pour faire pression sur son club. Il a même relégué au rang d'ersatz son interview quotidienne à L'Equipe, qui en a fait des caisses : Henry titulaire dans l'axe, le Barça jouerait soudainement pour lui. Et accessoirement, le Barça devenait ainsi favori pour se qualifier à Old Trafford. Le buzz n'y a rien fait : Eto'o a joué, divinement mal malgré ses stats « henryesques » en championnat, Henry est resté sur le banc avant de rentrer à gauche comme d'habitude, Barcelone est éliminé par un Man U qui avait beaucoup de marge. Du très prévisible. Sauf que ce chauvinisme de merde est une honte de plus pour le journalisme.

Délit star

Transformer ces vilains papiers de présentation en éditos eut été sage. Car le fond du problème est réel : Henry sur le banc ou à gauche est un scandale. Quand un club achète Henry, il prend un des trois meilleurs joueurs du monde actuels et le meilleur des dix dernières avec Zidane. C'est donc lui qui décide où il joue. Et s'il faut aligner les quatre fantastiques, on le fait. Si au bout de trois mois, il n'a rien montré, c’est qu’il est fini et il se fait virer au mercato. Mais depuis son arrivée en Catalogne, il est traité comme un vulgaire Giuly. Iniesta, Bojan et, donc, même Eto'o, lui sont systématiquement préférés. Pas étonnant qu'il contribue à l'explosion du vestiaire barcelonais : une star fait des caprices, et c'est pas parce qu'il est Français qu'il accepte mieux sa situation ou qu'il va rester une deuxième année à jouer à gauche.

Objectivement, pas un seul des trois n'a le talent, la carrière et le statut d'Henry pour lui passer devant d'office. Depuis que Ronaldinho a déclaré forfait pour le sport de haut niveau, un seul peut lui disputer la légitimité : Messi, qui est le big buzz justifié depuis des mois. Samuel Eto'o n'est pas une star. Il est un buteur très efficace, manque le penalty au Soudan qui coûte la Coupe du Monde 2006 au Cameroun, gagne des titres : mais ça ne suffit pas pour dépasser Henry. Et depuis sa blessure, il se fait prendre de vitesse par Rio Ferdinand. Pour garder l'axe malgré ses performances actuelles, ou dire à Bojan de dégager de l'axe quand il veut, Eto'o doit avoir un stock de vidéos d'un gang bang mêlant dirigeants et entraîneurs du Barça.

Henry est une star qui a quasiment tout gagné en club et en équipe nationale, souvent grâce à lui-même, qui est toujours au top et qui a le boulard de l'emploi. Mais il ne joue pas. Pour ne pas s'en être aperçu, Rijkaard a tué le Barça et hypothéqué ses chances contre Manchester (0 but en 2 matches). A l'époque du Real, quand Zidane ne jouait pas à sa place, il avait à coté de lui Raul, Ronaldo, Figo, Beckham. Et il jouait.

Pendant ce temps-là, la rumeur de caniveau, Newcastle, enfle. Rassurez-vous, jamais Henry n’irait dans un club aussi merdique. La preuve, quand il joue à PES avec Drogba, ils ne font jamais de Newcastle-Guingamp depuis les retraites de Shearer et Coco Michel. Ou alors c'est qu'il arrête le foot. Son statut lui interdit. Même Desailly a fini à Chelsea et Thuram à Barcelone. On se fout de la gueule du monde.

Une réflexion au sujet de « Football, Ligue des Champions : Henry, le buzz l’éclaire »

  1. ET SI, et si un club comme le barça, pété de tunes, c’était payé Henry juste pour pas jouer contre lui en C1 ?
    C’est débile (ou pas) mais franchement, on fini par emmettre se genre d’hypothese quand on voit un merdeux de 17 ans, qui n’a jamais rien fait, lui piquer sa place en pointe, en demi-finale d’une C1 … C’est pas possible… ou Rejkaard est complettement con et fait sa compo en jouant aux flechettes.
    A ceux qui crachent aujourd’hui sur Henry, vous semblez oublier qu’il a été le meilleur joueur de premiership jusqu’a l’année de son départ, championnat qui aujourd’hui présente 2 de ses participants en finale de champions league.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *