Tennis, Justine Hénin : Qui veut la peau du sanglier des Hardenne ?

15a.jpg

Alors qu'on attendait la retraite de Gasquet, c'est Henin qui annonce la sienne. Explications.

Ces dernières semaines, notre spécialiste tennis ne savait plus où donner de la tête. Devait-il suivre Tsonga dans sa tentative de suicide ? Mauresmo dans sa tournée d'adieux ? Hénin dans son année creuse comme un an sur deux ? Gasquet qui s'apprête à reprendre ses études ? Ou les tennismen français en pleine émulation ?

Finalement, il a enquêté, a multiplié les entretiens et nous a livré des papiers d'une qualité et d'une vérité exceptionnelles. Pris par la tournure des événements, il nous offre aujourd'hui la première partie du fruit de son travail. Voici l'insoupçonnable réalité du tennis de haut niveau et de ses dépressifs chroniques.

Pourquoi les Français ne brillent pas sur terre battue ?

Les Français ne brillent nulle part. Nous l'avons expliqué à plusieurs reprises, la France ne possède que très peu de bons joueurs. Seuls Mathieu, Monfils, Gasquet et Tsonga auraient pu espérer faire carrière au regard de leurs qualités naturelles, nous y reviendrons. Les autres sont d'authentiques buses de second plan, qui n'appartenaient même pas à la Cascadia Academie. Ce n'est pas nouveau, ça a toujours existé. Dans l'histoire, les bons joueurs français se comptent sur les doigts d'une main, les très bons n'ont jamais existé. Noah, Leconte, Forget, Pioline, Grosjean, c'était bon, pas mieux. La solution pourrait être de mieux encadrer, de mieux préparer psychologiquement ou d'éviter de refiler le fighting spirit de Deblicker au plus prometteur. La vérité est plus cruelle, il faut tout simplement mieux détecter des champions avec un mental de champion. On naît champion, on ne le devient pas. Le reste, c'est du travail, un poil de chance et un physique à la hauteur.

Où en est Mauresmo ?

Nous avons tout écrit sur le sujet. Elle est finie pour le tennis de haut niveau. Elle aura marqué l'histoire du tennis français sans difficulté, moins celui du tennis mondial. Elle est dans le Top 20, pas mieux.

Et Hénin ?

Après avoir trop gagné, il lui a suffi d'une défaite pour se démoraliser. A la différence de Federer qui n'était pas invincible, elle, gagnait tout. Depuis que Sharapova lui a mis une bulle en Australie, après un match épique au Masters, elle a perdu contre Schiavone, qui jadis ne s'offrait que des Françaises. Surtout, elle est une poissarde dépressive de première. Trop de problèmes personnels viennent colorer sa carrière. Son irrégularité maladive l'empêchera de surpasser Steffi Graf alors qu'elle le pouvait et le devait. Seles est passée par là, pas Hingis. Comme elle ne peut plus être numéro 1, elle préfère éteindre la flamme toute seule au lieu de lutter. Un come back n'est déjà pas à exclure, avant un départ définitif. Avec ou sans came ?

Quid des quatre mousquetaires ?

PHM, notre chouchou, ne s'est jamais remis de décembre 2002. Dommage. Il pourrait en claquer une d'ici sa fin de carrière, mais le temps presse.

Tsonga, trop fragile, il ne fera pas mieux qu'être un bon joueur, le meilleur parfois comme en Australie. Il a démontré que mentalement, c'était plus Mutis que Cissé. Et physiquement, c'est plus Lazare Ponticelli que Nadal.

Monfils reste la grosse inconnue. N'ayant pas encore envisagé de reconversion, même si le rap lui tendra les bras comme il l'a fait pour Eddy Capron, il ne peut encore quitter le tennis. Son coup droit aurait pu l'envoyer au paradis, sa nonchalance en enfer. Si un jour il comprend que le haut niveau, c'est pas jouer avec des maillots de foot, il arrêtera d'arroser les bâches et de faire marrer Federer. Il sera alors le meilleur des 4. Dès Roland-Garros?

Gasquet, le benêt du tennis français. Son problème n'est pas qu'il est immature, mais qu'il le restera. Il n'est pas un champion, il n'est pas très malin, il pense que faire un break de dix jours avant Roland Garros n'empêche pas une bonne surprise. Et pourtant, il est le plus doué de tous. Arrêtera prochainement le tennis, peut-être sur ses meilleures vannes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *