Bruits de Vestiaire

doudou.jpg

Lafuma va enterrer Jean-Claude Killy, Estelle Denis file son portable à toute la L1 et Michel Desjoyeaux a fait pire que Kersauson.

Rugby. Les joueurs du XV de la Rose n’ont pas fait le déplacement pour rien en Nouvelle-Zélande. Deux d’entre eux auraient eu des rapports sexuels consentants avec une jeune femme de 18 ans, sous les yeux de deux de leurs coéquipiers. Aucune plainte n’a encore été officiellement déposée alors que les Anglais ont perdu ce matin (44-12) leur deuxième test match contre les Blacks. De là à dire qu’ils enchaînent les branlées.

Rugby (bis). Même le plein du Hummer de Mourad Boudjellal n’a pas augmenté autant. Avec des tarifs en hausse de 40 à 110%, le RC Toulon sera la saison prochaine le club français qui pratique les abonnements les plus onéreux. Le principal groupe de supporters a décidé de ne pas participer à la campagne alors que l’encadrement justifie ces prix par l’arrivée de stars comme Jerry Collins. Il y a des fausses blondes plus abordables.

Formule 1. Voilà trois ans maintenant que le Grand Prix de France se dispute pour la dernière fois de son histoire à Magny-Cours, mais cette fois, c’est sûr, Bernie n’aura plus à planter sa tente dans la campagne nivernaise. Disneyland Paris, Le Mans, les jardins du château de Versailles et la Zone Industrielle de Brumath ont été évoqués pour 2009, mais Rouen semble tenir la corde. L’Aloha Club de Saint-Eustache-la-Forêt a su séduire la FIA.

Football. Il n’y a pas qu’en Turquie que l’Euro fait des victimes. L’international polonais Adam Ledwon a été retrouvé pendu chez lui cette semaine par un de ses coéquipiers de l’Austria Carinthie (1re div. autrichienne). Le milieu de terrain, sélectionné à 18 reprises sous le maillot polonais, n’avait pas été retenu par Leo Beenhakker pour la compétition. Il va falloir surveiller Landreau et Benarfa.

Omnisports. Le débat sur la mixité et la laïcité s’est invité cette semaine dans la sphère sportive après qu’un tournoi de basket inter mosquées a été annulé dans l’Essonne et que l’instauration de créneaux horaires réservés aux femmes a fait polémique dans une piscine de l’Isère. Une affaire similaire avait secoué Lille en 2004, mais les lignes d’eau ont depuis été rouvertes aux hommes. La séparation des sexes dans les piscines ne ferait pourtant pas de mal à Laure Manaudou (photo).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *