Euro 2008, Ingrid Betancourt, Domenech : Bilan sans gain

ingridbetancourt.jpg  

Le monde médiatique veut tellement dégager Raymond Domenech que l'on s'est souvenu que Vincent Candela est champion du monde. Et si Diomède remplaçait Lièvremont ?

Coupet. Le Vestiaire espérait qu'il se limiterait à une bourde, il n'a pas été exaucé. Seule bonne nouvelle pour la suite de sa carrière : on ne l'a vu que trois matches. Lyon n'a pas hésité à lui dire au revoir, l'Atletico et la Halle aux Vêtements hésiteraient à lui proposer un contrat.

Frey. Pensait qu'être passé devant Landreau était la revanche de sa carrière, avant d'observer Coupet contre la Hollande depuis le banc.

Mandanda. S'il n'en veut pas à Domenech, nous oui.

Sagnol. Le footing d'avant-saison contre la Roumanie l'avait déjà éreinté. Alors les fractionnés contre la Hollande, c'est plus de son âge. Il n'a pas annoncé sa retraite internationale. Qui s'en chargera ?

Thuram. Les médecins l'ont confirmé : il était temps qu'il s'arrête. A quitté l'Euro le coeur gros.

Gallas. L'ombre de lui-même. Par conséquent, indiscutable dans les 23.

Clerc. Il devait renforcer la légitimité de Sagnol. Il s'est retrouvé lâché dans l'arène.

Evra. La terrible concurrence avec Abidal à gauche aura duré un match. Un de trop. Pourtant, pas à son meilleur niveau.

Abidal. Ginola a eu la larme à l'oeil. Il pense enfin avoir trouvé son successeur : ses vingt minutes contre l'Italie auraient tapé dans l'oeil d'Houiller.

Squillaci. C'est Boum qui est rentré contre l'Italie.

Boumsong. C'est Boum qui est rentré contre l'Italie ??

Makélélé. A fait son boulot, mais on ne l'a pas senti aussi impitoyable qu'en 2006. Sûrement la peur du PSG. Ou alors il est plus vieux, il faudrait vérifier.

Lassana Diarra. L'Equipe l'a annoncé titulaire à tous les postes. Il a fini par rentrer contre la Colombie.

Vieira. Deux semaines au top. Il s'est farci Flamini, Evra, les médecins et a épargné Domenech. Nouvel adhérent des anciens combattants.

Toulalan. On n'en a vu qu'un, c'est lui. C'est bien le problème.

Nasri. Le successeur de Zidane ?

Malouda. Il n'a pas pu passer un seul bonjour à la Guyane, faute de micro.

Ribéry. Trop de liberté tue la liberté. Neuf minutes excellentes contre l'Italie.

Henry. Il a manqué de grosses occasions, mais il est le seul buteur des Bleus. Cruel s'il arrêtait là-dessus. Benzema en rêve, mais il ne lui fera peut-être pas ce plaisir.

Benzema. La nouvelle star est perfectible. Pour cela, il faudrait qu'il joue tous les matches.

Anelka. Il n'a pas manqué une seule occasion parce qu'il n'en a pas eu.

Govou. Il n'est bon que dans les naufrages. Et si c'était une malédiction ?

Gomis. Il regrette que l'Equateur ne se soit pas qualifié pour l'Euro.

Nos lecteurs voyaient la France remporter cet Euro devant les Pays-Bas et Ronaldo. C'est sans doute pour cela qu'ils ne sont que lecteurs.

Une réflexion au sujet de « Euro 2008, Ingrid Betancourt, Domenech : Bilan sans gain »

  1. Une belle brochette de tocards que voilà, et que dire du maintien du grand Raymond ?!

    On va encore pouvoir rigoler (jaune) jusqu’en 2010, pourquoi Estelle ne nous le garde pas au chaud ?

    Par contre, il va falloir virer quelques uns de vos lecteurs, ils ne savent parfois pas lire les articles mais pire, ils ne les comprennent pas au point de donner la France gagnante. J’avais mis l’Allemagne, je n’étais pas loin.

  2. Sinon voilà une simulation de ce à quoi va ressembler la prochaine compèt’ que Raymond (qui est c**, ne l’oublions pas!) va jouer, et qui n’est autre que son fameux mariage, avec la mère Denis, puisqu’il nous a mis au jus de ses intentions et de ce fait, convié 60 millions de Français en furie et en transe à partisliper à son mariage! GO RAYMOND! (oui: GO, mais loin, très loin, alors!)

    Bon le mariage de Ray, en 4 points cruciaux, c’est:

    1 – La préparation
    Estelle doit s’attendre à s’ennuyer ferme et pendant un moment – Car une préparation selon Raymond, c’est un an de soirées aussi ennuyeuses qu’inamicales car seule compte la date de la noce officielle et qu’il n’a pas l’intention de faire le moindre effort d’ici là pour séduire.

    2 – Les invitations
    Estelle doit prévoir de se brouiller avec ses proches : en effet, Domenech a prévu de convoquer 130 convives le jour de la noces puis de publier une liste définitives de 100 invités en milieu de journée après quelques tests de dernières minutes. Comme consolation, les autres auront droit à un tour en hélicoptère.

    3 – L’animation
    Pour l’ambiance et la fête, Estelle ne doit pas de s’attendre à des miracles. C’est l’astrologie qui présidera la constitution de tous les plans de table afin d’associer de préférences des gens notoirement en froid ou n’ayant rien en commun. Néanmoins, avec la capacité d’adaptation qu’on lui connait, Raymond veillera à changer les participants en cours de jeu au cas où une certaine harmonie viendrait à naitre ici ou là.

    4- La communication
    C’est là le risque le plus grand : à la question « Acceptez-vous de prendre pour épouse Mademoiselle Estelle Denis, ici présente » il est probable que Domenech réponde : « Je ne sais pas. Vous n’avez que ça comme question. Moi, Monsieur, j’agis, je ne pose pas des questions stupide. Je ne suis pas journaliste. » Voire, il peut demander à Thierry Henri ou Patrick Vieira de venir répondre à sa place.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *