Football, Ligue 1, OL : L’effet Pygma-Lyon

ederson.jpg

Jean-Michel Aulas est le nouveau Pygmalion. Il s'est tellement épris de son club qu'il pense qu'en enfilant le maillot, même un ancien Niçois peut gagner la C1.

Claude Puel voulait changer d'univers, mais pas trop vite. Habitué à coacher des joueurs moyens, la reprise de l'entraînement doit le rassurer. Ses amis aussi : Bodmer va quitter la défense centrale, Keita va lui redemander comment réussir une passe. Makoun devra regarder son bulletin de salaire pour comprendre qu'il n'est plus à Lille. Pourtant, son nouveau président vise la C1 dans les quatre ans, la durée du nouveau cycle. A ce rythme, une Coupe nationale et une 3e place en poule de C1, ça serait déjà pas mal. Car Lyon a sûrement effectué sa plus dangereuse inter-saison depuis le début de son hégémonie.

Ben Arfa d'abord : viré par Benzema, le jeune philosophe a rejoint l'OM avec une chance sur deux de s'y enterrer. Même le départ de Giuly à Monaco n'avait pas été un tel gâchis. Son fabuleux automne-hiver 2007 n'aura donc pas de suite. En même temps, il a mis une baffe à Squilacci. La punition fait l'unanimité. Le président n'a pas eu le choix, il a été contraint de se désavouer jusqu'à commettre une erreur majeure. Un grand club fait toujours cohabiter les plus grands connards entre eux, pour peu qu'ils jouent bien ensemble. Lyon n'est donc pas un grand club.

Hugo Boss

Et dire que ce mercato recelle un coup de maître. Coupet a été viré, au profit de Lloris. Mais il a fallu que le recrutement Ligue 1 revienne à la mode. Tout en déclarant que l'OL « pouvait prendre Eto'o financièrement » – ce qui enverrait sûrement Benzema à l'OM -, le patron a recruté Ederson, Makoun, Mensah et Pjanic. Belle chasse, le second a même atteint les 8e de finale de la Ligue des Champions une fois. Mensah a été blessé la moitié du temps et l'autre moitié il a joué à Rennes. Mais c'est pas grave, Boumsong est là. Enfin, Pjanic est incontestablement le plus grand attaquant formé à Metz depuis Cyrille Pouget. A 18 ans, aucune défense européenne ne peut lui résister. Mais Govou, qui a finalement décidé de rester malgré de nombreuses offres, sera un rude concurrent. Baros et Fred jouent toujours les boulets de service et Piquionne aimerait bien entrer dans la danse.

Pendant ce temps-là, Juninho joue toujours. Ederson aimerait bien être son successeur, mais personne n'a osé l'annoncer pour l'instant. A l'entraînement, il doit marquer moins de coup-franc. Et si Juni était encore titulaire une saison ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *