Bruits de Vestiaire

amanda.jpg

Cyril Rool aura jusqu’en 2010 pour faire grossir son capital de cartons rouges, Lapasset prêche une fois de plus dans le désert et Byron Kelleher est à Pékin. Pour remplacer Dabaya ?

Omnisports. La population carcérale chinoise devrait grossir un peu d’ici à la fin du mois. Les bénévoles chargés d’accueillir les étrangers pendant les JO ont reçu une série de consignes permettant de cibler les individus suspects : « Cheveux longs, chemises à fleurs, fumeurs, personnes qui jettent des coups d’œil à droite et à gauche, tous ces indices doivent vous amener à les suivre et à les signaler au poste de police. » Yohann Diniz est prévenu.

Haltérophilie. Elle ne fume pas et ne porte jamais de chemises à fleurs. Ca ne lui suffira pourtant pas à voir Pékin. Monika Devi a été exclue par la Fédération indienne pour un contrôle positif à un stéroïde. Elle devait remplacer chez les moins de 69 kg, Shailaja Pujari, tombée pour avoir offert 500.000 roupies et une côté de bœuf à un responsable de la Fédé afin de gagner son billet. Personne ne veut d’une haltérophile sous le bureau.

Football. Avant que le monde du foot ne s’ouvre à lui comme les cuisses de la femme de Fred, Charles Villeneuve avait servi pendant vingt ans dans les couloirs de TF1. Sa mise à l’écart lui est restée en travers de la gorge, au point d’entamer la rédaction d’un livre au vitriol en comparaison duquel celui de Péan « serait vraiment passé pour une bluette ». L’ouvrage a été abandonné, mais l’ami des képis pourra toujours se rattraper à son éviction du PSG.

Canoë. Emilie Le Pennec n’avait pas eu ce privilège après son titre olympique, les routes bretonnes sont déjà assez meurtrières. Michal Martikan, le grand rival de Tony Estanguet, avait apporté en 1996 son premier titre olympique à la Slovaquie. Sa jeune patrie, reconnaissante, lui avait alors offert une voiture et le permis de conduire, à 17 ans. Et pour sa troisième médaille d’argent ?

Natation. Elle avait déjà fait la joie des lecteurs de Playboy pour défendre la cause, mais Amanda Beard (photo) a subi cette fois l’intransigeance des dirigeants chinois. L’ami des bêtes, brasseuse américaine de son état, n’a pas pu présenter sa campagne anti-fourrure à la presse. Tant pis pour l’envoyé spécial du Vestiaire. Pendant ce temps-là, L’Equipe nous apprend qu’Alain Bernard « a profité de la douche pour approcher VDH ». Avec ou sans fourrure ?

Tennis. Alizé Cornet et Gaël Monfils ne se lâchent plus dans le village olympique. Amélie Mauresmo s’en fout, elle préfère la corrida.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *