Bruits de Vestiaire

longo.jpg

Le Vestiaire ne sera ni l’ambassadeur de Reebok, ni celui des 4×4 de Julien Absalon. Bia et Branca Feres suffisent à son bonheur. Nos Bruits spécial JO.

Omnisports. Ils ont beau avoir ramassé une vingtaine de médailles de plus que leur gênant voisin, les athlètes sud-coréens avaient reçu de leur comité des consignes strictes visant à ne pas froisser leurs homologues du Nord. Ils devaient entre autres « conserver une attitude résolue et digne, éviter les questions politiques dans la conversation » et ne pas se moquer des badges présentant l’image de Kim Jong-Il. Et de celui de David Douillet ?

Omnisports (bis). Les JO ont fait le plus grand bien à la démocratie chinoise. Deux septuagénaires ont été condamnées à un an de rééducation par le travail pour avoir demandé la permission de manifester dans l’une des trois zones où les autorités ont voulu cantonner les protestations. Wu Dianyuan, 79 ans, et Wang Xiuying, 77 ans, pourraient passer leurs vieux jours au camp si elles causent de nouveaux « troubles ». Jeannie Longo (manque sur la photo) n’a qu’à bien se tenir.

Omnisports (ter). Il n’y a pas qu’en Chine où les Droits de l’Homme et le sport ne font pas bon ménage. Plusieurs organisations ont réclamé la démission du président du Comité olympique argentin Julio Casanello en raison de son passé d’élu municipal pendant la dictature (1976-1983). Plus de 370 opposants auraient à l’époque disparu de cette localité, où fonctionnaient plusieurs centres de détentions, de tortures et d’extermination. Sérandour en passerait presque pour un enfant de chœur.

Omnisports (Dan Carter). C'est le premier étranger à avoir porté la torche olympique dans Pékin, malgré son passé dans l’armée américaine. David Tool officie depuis dans la capitale chinoise, où il est chargé de traquer les erreurs grammaticales en anglais. Il est notamment intervenu pour changer l’appellation de « l’hôpital de l’anus » de Dongda en « unité de proctologie ». Les touristes anglophones en sont restés sur le cul.

Athlétisme. Christine Arron s’était déjà mise au régime. Elle ferait peut-être tout simplement mieux d’arrêter de manger. L’ex-sprinteuse française a failli faire brûler le village olympique : « J’ai demandé au CNOSF de m’acheter une plaque et une casserole, mais tout est écrit en Chinois. J’ai mis quelque chose à feu doux, mais la température a augmenté plus vite que prévu et les pompiers ont dû venir. » Il n’y a bien que sa cuisine qu’elle a réussi à enflammer.

Football. L'attaquant argentin Sergio Agüero, auteur d'un doublé contre le Brésil (3-0) en demi-finale du tournoi olympique, a dit qu'il avait marqué son second but avec « la poitrine de Dieu ». On préfere quand même celle de Nikki Gudex.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *