Communication Le Vestiaire : Les visiteurs du soir

articlebilalian.jpg

Entre Bolt et Phelps, puisqu'il faut choisir, Le Vestiaire a choisi. Lui-même.

A la surprise générale, le grand gagnant des JO n'est donc pas Solen Désert, comme l'avaient deviné nos lecteurs, décidément surprenants de compétence parfois. En effet, les résultats de notre sondage en attestent, vous aviez également deviné que ni Yves Rénier au poids, ni Bob Tahri, ni Lueyi Dovi, ni Christian Clavier à la perche ne ramèneraient la seule médaille en athlé. Votre sens de la déduction vous avait également permis de détecter les faibles chances de la gynéco de Julie Coulaud et la suprématie de Roblès sur son acolyte Gigot. Avec 36% des votes, il ne restait qu'Eunice Barber comme chance de médaille sur la Wii et on n'est même pas payé par Nintendo. L'excellence de notre public, d'une rare lucidité, ne s'arrête pas là, puisque nos visites ont triplé durant les Jeux, rendant par là à Closefield ce qui est à Closefield.

Pour finir de capitaliser sur cet événement et assurer son fonds de commerce, Le Vestiaire vous propose de revenir en trois étapes sur les moments phares de ces deux semaines. La momification de Jackie Chan, annoncée en direct par Wang, le nouvel ami de Bilalian, la médaille d'or enfin obtenue par Yohan Diniz dans le seul sport majeur des Jeux et des Bruits spécial JO. En sus, une enquête vérité foudroyante.

Pendant ce temps-là, Tsonga tentera de mettre fin à la malédiction qui l'empêche de devenir numéro 1 mondial et Thiriez n'aura plus à se farcir les mauvais pains surprises de l'Abbé Deschamps : sa Ligue 1 à grand suspense est déjà jouée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *