Football, Ligue 1 : Les ténors du rabot

pedrettiom.jpg

Grenoble ne devait pas gagner un match cette saison, il est leader. Tony Heurtebis a fait une passe décisive et Paris a gagné. Qu'en pense Thiriez ?

Laurent Blanc a dû passer toute la nuit à consoler ses hommes. S'il n'a pas encore le savoir-faire des grands d'Europe, une défaite à Paris laisse des traces et interpelle. Comme lui, nous avons vu que Paris n'a pas été bon. Mais il était surtout clair que Bordeaux devait gagner ce match sans discussion et ne l'a pas fait. Chalmé a offert un but à Hoarau, mais ils ne jouent pas dans la même équipe. Landreau a paru impérial, Cavenaghi a retrouvé son niveau de 2006. Pour assumer ses ambitions, Bordeaux devra hausser le ton et éviter toute ressemblance avec les promesses de Micoud en 2006, l'année où le grand espoir Dalmat avait phagocyté le Platini bordelais. Solidité, réalisme, si ce n'était pas Paris en face, on dirait que Bordeaux a été pris à son propre jeu. Ca n'a pas plu à Blanc, il n'y aura pas d'autre avertissement sans frais.

Puel à gratter

Pour Lyon et Marseille, le résultat aidant, le constat est moins brutal. Le seul problème de l'OM, c'est d'avoir affronté la grande AJ Auxerre. La preuve, le public marseillais a scandé le nom de Ziani et c'était presque mérité. Contre une telle armada, impossible de se situer, c'est d'autant plus inquiétant pour Derzak. Contre les amusants Icaunais, Marseille a eu la balle avec la certitude de ne pas prendre de but. On savait qu'ils sauraient en profiter, surtout avec Niang en pointe : Gerets aurait même pu laisser Christophe Baudot coacher.

Ca pourrait d'ailleurs donner des idées à Jean-Michel Aulas. Sa Formule 1 commence à sentir la Piquet Jr. Juninho qui créé les meilleures occasions, ça allait il y a deux ans. Lyon neutralisé par Lorient, on attend avec gourmandise le tirage au sort de la Ligue des Champions. Et si Puel continuait à truster les honneurs de Canal+ sport le mardi soir ?

Pendant ce temps-là, Charles Villeneuve pense à Patrick Vieira.

Une réflexion au sujet de « Football, Ligue 1 : Les ténors du rabot »

  1. Si même M’Bami arrive à faire des prestations acceptables pour de la Ligue1 … Mais cela suffira-t-il pour garder sa place au sein de la sélection camerounaise ? Remarquez, Geremi a bien réussi à y rester longtemps.

  2. Je ne comprends pas toute cette frénésie autour de Laurent Blanc. Son équipe a un jeu merdique et est incapable d’être là lors des « grands » rendez-vous (remember la fin de saison dernière) ; il ne daigne pas gagner une Coupe de l’Uefa qui pouvait lui tendre les bras (pensez donc, aucun club français l’a gagnée, elle ne doit pas être assez bien pour la Ligue 1 Orange) ; et il s’entête à aligner Chamakh titulaire. C’est vrai qu’il a la classe le mMrocain : 4 buts en L1 l’an dernier. En deux fois moins de matches, il en a mis combien l’Argentin ? :)

  3. Cher fils de Ben,

    Nous avons sondé pour vous le service documentation du Vestiaire. Malheureusement, et vous en comprendrez certainement les raisons, les matches de Bordeaux version Ricardo restent introuvables. Ils auraient pourtant été bienvenus pour vous expliquer les bienfaits de Blanc à Bordeaux et le vrai sens de « merdique ».
    Le grand rendez-vous manqué de Bordeaux l’an passé se résume aux matches contre Lyon. Mathématiquement la fin de saison fut quasi parfaite et la coupe de l’Uefa une batterie d’entraînements en semaine.
    Quant à Chamakh, quatre buts c’est peu pour un n°9 mais il ne joue pas numéro 9. Et à force de dévisser des frappes, il a quand même offert sept buts l’an passé. Et Bellion, des nouvelles ?

  4. MMMMh, manquer ses grands rendez-vous, c’est aussi faire 0-0 à domicile contre Lille à 3 journées de la fin alors que Lyon est à portée de tir.

    Quant au sens du mot « merdique », je me demande si vous avez vraiment vu jouer Bordeaux l’an dernier, hormis contre de fantomatiques monégasques.

    Puis se faire sortir par Anderlecht, même avec son équipe B, c’est vraiment pas très brillant. Surtout quand on connait la suite du parcours belge (0-5 à domicile contre les réservistes allemands :))))

    Mais libre à vous de trouver Blanc génial, fabuleux, talentueux ; d’être des fervents amateurs du « beau » jeu bordelais. Mais dans ce cas là, ne vous plaignez pas dans vos bulletins de la médiocrité de la Ligue 1, car finalement, vous ne faites que l’encourager.

  5. Réussir son grand rendez-vous, c’est surtout noter que le 0-0 de la 35e journée a eu lieu contre Nice. Bordeaux n’a pas su mener jusqu’au bout sa sa série de victoires pour dépasser Lyon, c’est son seul tort. Lyon qui a d’ailleurs fait 0-0 contre Nice à deux journées de la fin. Un grand rendez-vous réussi.
    L’argument de l’équipe B est encore un rendez-vous manqué pour vous. Pourquoi ne pas retenter votre chance avec les pupilles ? Bordeaux n’avait aucun intérêt à disputer la coupe Uefa, ça vous chagrine mais c’est comme ça.

  6. Ca fait 50 ans que les clubs français n’ont apparemment aucun intérêt à jouer les Coupes d’Europe. Ca vous satisfait ? Moi pas :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *