Football, Ligue 1 : Qui est qui ?

poulat.bmp

Metz manquera-t-il à la Ligue 1 ? Eric Poulat sera-t-il dispensé de rapports ? Et la femme de Fred ? Le Vestiaire décrypte les forces et les faiblesses en présence.

Maintien vaut mieux que deux tu l’auras

Auxerre : Après une vilaine saison, le club a réussi à conserver tout son effectif. Quelques inconnus et remplaçants de L1 sont arrivés. Et si Jean Fernandez n’était pas Roux ?

Caen : Attirer Savidan peut avoir deux sens. Soit de l’ambition, soit que Savidan, c’est quand même pas top. Avec le pedigree des deux autres recrues, La Parra et le défenseur Barzola, le choix est plus facile.

Grenoble : 3e de L2, le promu est 20e sur la ligne de départ. Bonne chance.

Le Havre : L’an dernier, il se serait maintenu aisément en L1. Mais Hoarau est parti et son remplaçant, Fauré, a déjà prouvé qu’il préférait Toulouse en L2 à Toulouse en L1. En cas de bon début de championnat, pourrait quand même grimper dans les « moyens ».

Le Mans : La fuite des cerveaux, enfin des talents puisque Romaric était dans le lot. Riche mais dépourvu, puisque même l’entraîneur a préféré se barrer. Là encore, les petits plats ont été mis dans les grands puisque c’est celui de la réserve qui prend la suite. Année dangereuse.

Lorient : Toujours peu de moyens (recrutement Ligue 2), mais Gourcuff a quand même gardé ses joueurs clés. Abriel prend quand même le boulard, et ça, c’est plus dur à gérer. Comme d’habitude, tout dépendra du début de saison.

Nantes : Un recrutement fantastique pour un promu. Si ça marche, ça jouera l’Intertoto, mais le président aime tellement son entraîneur qu’il va tout faire foirer le plus vite possible. Henri Michel patiente au Liban. Klasnic ressemble étrangement à Wilhelmsson, comme Der Zakarian à Le Dizet.

Saint-Etienne : Ils visent le Top 5 en partant du bas et doivent y arriver. Mais pour le podium, il faudrait être costaud à l’extérieur et réussir à faire jouer Feindouno l’hiver.

Sochaux : Reste sur un maintien honorable et une défaite à domicile contre le PSG. Il faudra choisir la suite.

Valenciennes : Au bout d’un moment, Sebo-Pujol-Audel-Pieroni devant, ça va finir par se compliquer.

Mi figue mi raison

Lille : Leur milieu de terrain devrait emmerder leurs adversaires, leurs supporters et les téléspectateurs encore un an. Mais en L1, ça devrait suffire.

Monaco : Une masse salariale qui paierait le futur stade du Mans. Et qui ne permettra pas à Ricardo de faire une deuxième saison à prendre des branlées devant le Prince.

Nancy : Comme Lille, mais en plus chiant. Donc encore plus tranquille.

Nice : Ederson et Koné sont partis, mais Nice c’est surtout une défense. Cela dit, si Loïc Rémy confirme tout le bien qu’on pense de lui, il faudra se contenter du maintien. Avec 9 millions foutus en l’air.

PSG : Un recrutement pour vivoter temporairement dans le meilleur des cas. Si Makélélé et Giuly font le minimum sans être blessés, ça devrait passer. Hoarau doit choisir son camp : Weah ou Ouedec ?

Rennes : Les cadres vieillissent, l’équipe ne progresse pas, mais il y a tellement de clubs moins bons.

 

Sochaux : Reste sur un maintien honorable et une défaite à domicile contre le PSG. Il faudra choisir la suite.

Toulouse : Ils ont laissé partir Dieuze au Havre, un concurrent pour le maintien, pour récupérer Didot. Bien joué.

Les cas d’or

Bordeaux : Effectif constant, quelques renforts. Le podium est l’objectif minimum, le titre serait une confirmation et une lettre de sortie vers un grand club pour Blanc.

Lyon : Tout a été dit. Le recrutement n’est pas rassurant, l’effectif n’est pas meilleur que l’an dernier. Juninho est encore là. Le titre s’est envolé.

Marseille : Les forces de l’an dernier sont toujours aussi fortes, mais les arrivées ne semblent pas avoir réglé les faiblesses. Peut gagner le titre comme sortir du podium.

Une réflexion au sujet de « Football, Ligue 1 : Qui est qui ? »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *