Football, Ligue 1, Lyon : Le parrain des animaux

tricheurs.jpg vaboksic.jpg

A l'occasion de cette ultime journée de championnat, Lyon a conquis son 8e titre consécutif. Diouf et Blanc ont la curieuse impression qu'Aulas leur Bez la gueule. Le Vestiaire s'est trompé et suspend sa rubrique Ligue 1.

L'OL savait tuer l'adversaire et l'enjeu. Il a franchi hier un pas historique en dominant Nice (3-2). Ravanelli, devant sa télé, en a versé une larme : il n'avait jamais vu une si belle oeuvre. A tel point que l'on passe aujourd'hui sous silence le premier coup franc inexistant obtenu par Juninho pour le 1-2. Tout le monde préfère rendre hommage au Lépine picard, qui vient de résoudre les soucis de vocation de l'arbitrage : on supprime les juges de touche. Vexé, celui-ci a fait du zèle en fin de match. On n'avait pas vu tel concours de circonstances depuis que Jacques Glassman offrit une villa à madame au début des années 90. Christophe Robert était jaloux, mais maintenant il a son jorky club. C'est malheureux pour les Niçois, le hasard ne prévient pas quand il frappe.

Rémyniscence

Dans les alcôves de Gerland, la Task Force a en tout cas pu entendre la clameur du stade vers 21 heures. Et se réjouir doublement : l'ogre lyonnais est prêt pour les joutes européennes et peut s'y concentrer exclusivement. L'OL n'a plus à se soucier du titre de champion de France. Thiriez, fraîchement réélu et félicité comme il se doit par Jean-Michel Aulas, a dû apprécier le spectacle. Le buffet était bon, de toute façon Antonetti n'avait que des sandwiches au pâté. Loïc Rémy, que Le Vestiaire a pu moquer à l'occasion, n'est en tout cas pas le plus idiot : il souhaite revenir à Lyon par la grande porte et fait ce qu'il faut pour.

Pendant ce temps-là, Bordeaux a accroché le futur champion d'Europe avec une défense encore plus perméable. Blanc peut être serein : le déplacement à Chelsea ne peut être qu'une formalité. Gasquet, lui, est tombé dans le piège Moya. Le conseil d'administration du Vestiaire doit statuer sur la fermeture du blog.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *