Football, Ligue des Champions : Jeanpierre Mariole

sgetsl23130306070737photo02.jpg 

Le Vestiaire l’avait senti, la forme bordelaise était un heureux présage pour la Ligue des Champions. C'était pas bien compliqué à deviner. Heureusement, Makélélé n’est plus à Chelsea.

Un an après, Rafael Benitez a hésité. Gerrard d’entrée ou Benayoun suffirait-il ? L’OM serait-il celui de Valbuena (0-1) ou celui de Cissé (4-0) ? Une mi-temps a suffi à répondre, Domenech n’a pu s’empêcher d’envoyer un SMS à Mankowski pour évoquer Mexès. Le but sublime signé Cheyrou – Cana n’a rien à voir là-dedans – a été fêté comme il se doit par l’axe défensif marseillais. Liverpool a marqué deux buts sur sa seule action construite de la première mi-temps. Un record. M’Bami avait œuvré le premier, mais la course au Ballon d’Or se précise. Alors, Zubar a défendu un ballon aérien comme le défenseur binoclard titulaire en foot entreprise pour faire le nombre. Le Vestiaire l’avait déjà dit, Marseille a de grosses qualités pour ennuyer les grosses équipes et de gros défauts pour ne pas gagner. Hilton était titulaire ?

Bordeaux miné

Laurent Blanc avait bien ri en se revoyant vanter les qualités nantaises il y a un mois. Scolari lui a évité cet affront, devant un public surpris : on ne lui avait pas dit que Bordeaux était l’équipe grecque de service. Marquage, ligne de hors jeu, pressing, passes, buts d’Anelka et surtout Malouda, la séance vidéo sera instructive. Le passage vers le haut niveau commençait cet été, nous l'avions rappelé et bizarrement Paris et Lille ne jouent pas la C1. Wendel et Fernando n’en sont pas revenus. Desailly a bien essayé de masquer que la branlée lui faisait plaisir, il n’a pas pu jusqu’au bout. Et si Thiriez avait vu trop haut ?

La résurrection du Christian 2

Christian aime le football et sait faire partager son suspense aux telespectateurs: « Juste après le match vous retrouverez Appel d'urgence de Carole Rousseau. Ses équipes ont passé deux mois aux Halles, le centre névralgique. » C'est pas de sa faute, c'était écrit sur sa fiche. Quand Taiwo controle et envoie le ballon à 3m, puis frappe mollement au but, Christian est amoureux : « Le contrôle, Taiwo, olalala. Pour le coup, Taiwo c'était bien vu. » Larqué a bien vu que Taiwo a frappé dans la terre et va même jusqu'à le constater.

Christian qui a vu l'arrêt de Mandanda et les zéro balles de but marseillaises de la seconde mi temps, jette un oeil sur le score qui indique 2-1 pour Liverpool:  « C'est peut-être le tournant du match… » Puis, à 7 minutes de la fin, Christian, qui a de l'expérience, se demande si Marseille peut l'emporter. Et lorsque le ballon prend la direction de la touche Christian n'en démord pas : « Il y a la place pour faire quelque chose. » Et si l'arbitre siffle les trois coups, Christian, qui connaît les règlements, est catégorique : Marseille ne prendra même pas 1 point.

Pendant ce temps-là, Lequipe.fr parlait vers 20h30 du 4-2-3-1 sécurisant de Bordeaux. L'Atletico avait mieux pour ne pas prendre de but:  mettre Coupet dehors. Et Canal en a profité pour se foutre de sa gueule.

Une réflexion au sujet de « Football, Ligue des Champions : Jeanpierre Mariole »

  1. Merci pour cette photo qui nous rappelle qu’en foot, nous ne sommes jamais à l’abri de surprises. En effet, comme Battles, Brando a joué une finale de coupe d’europe. L’honneur est sauf, aucun des deux ne l’a gagnée.

  2. Je ne vois pas ce qu’il y a de choquant à faire la promo pour l’émission qui passe après le match (si pourrie soit elle). Il me semble que ça fait partie du jeu. Quand je regarde les matchs de foot américain, ça ne me gène pas du tout quand les commentateurs font la promo de la nouvelle série sur leur chaine ou de la nouvelle saison de tel show, à grands renforts de bandeaux déroulants.

  3. Nous sommes d’accord, puisque comme nous le précisons, c’était dans le conducteur de l’emission. Le seul aspect génant de l’affaire c’est que ça arrive comme un cheveux sur la gerbe, au moment le plus crucial du match. Ne voyez point de choc là dedans.

  4. Pas vraiment non quand on voit le massacre orchestré par Bilou, même s’il a enfin remplacé le grisonnant sexagénaire qui hantait les couloirs depuis la création de la couleur à la télé.
    Par contre, je peux comprendre que vous n’aimiez le style de CJP (prompt à s’enflammer pour tout et n’importe quoi sur le terrain) même si son rôle est de tenter de maintenir un suspense (imaginaire) pour le footix qui regarde le match , l’analyse technico-tactique du match étant dévolue à l’amateur de pipes antillaises et à Wenger lorsqu’il sort du placard.
    Mais je trouve un peu injuste qu’il n’y ait que lui qui prenne, et j’espère qu’on verra des articles sur Balbir aka l’homme qui a une érection qui Pauleta touche le ballon, ou Josse qui est revenu d’entre les morts (Tour de France et Ski sur France télé) pour rentrer par la fenêtre à Canal grâce à TPS. Pour moi ils sont pires que notre ami que vous tancez régulièrement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *