Le chant d’Usain

ebr001.jpg

Alors que Le Vestiaire est en passe de reprendre le cours normal de son existence avec le retour de son Directeur marié, le PSG, comme prévu dans nos colonnes, entame sa descente aux enfers annuelle. Et si Villeneuve avait été victime d’une escroquerie de grande envergure ? Makélélé, Kezman, Hoarau, Giuly, Sessegnon, Rothen (et son psy) et Le Guen devraient témoigner au procès.

Lorsque le nom de Michel Gomez apparut pour reprendre en main une équipe de France au fond du gouffre, le spécialiste basket du Vestiaire, qui n’avait pas foutu grand chose depuis mai 2007 en dehors de portraits de quelques seconds couteaux, crut d’abord à une blague. Il fut mis à pied. Puis, lors d’une désormais mythique conférence de rédaction, il s’adressa à sa hiérarchie et proposa sa démission, déclarant un modeste « le basket français est mort ». Pourquoi avait-il si peur ? Sa réponse ne tarda pas, il se défenestra quelques heures plus tard, ne laissant pour testament qu’un simple papier intitulé « Gomez est mal à l’aise ». C’était le 13 février 2008. Dans l’accroche, il avait écrit : « C’est le tristement célèbre Michel Gomez qui sera chargé d’éliminer la France de l’Euro 2009. Et ça, il sait faire… »

Bourdais ne sait pas faire la Vettel

Gomez lui a rendu hommage de la plus belle des façons. Notre chroniqueur n’est plus là pour le voir. Paul Newman non plus. Peut-être avait-il du mal à assumer son rejeton. Sébastien Bourdais, sans doute bouleversé, s’est qualifié dix places derrière son coéquipier à Singapour. Notre envoyé spécial reviendra en exclusivité sur ces heures dramatiques qui ont changé le cours de sa carrière. Pas tant que celle de Contador, qui va retourner dans l’anonymat des monovainqueurs du Tour de France. Même Rasmussen lui collait des branlées dans les montées. Armstrong va s’ennuyer ferme l’été prochain. Si ça se trouve, il n’aura même pas besoin de pommade antidatée aux corticoïdes. Bon sang ne saurait mentir. Aulas non plus n’a pas menti. Il peut remporter un 8e titre, et même un 9e ou un 10e, pourquoi pas, vue la concurrence. Le Vestiaire se range d’ailleurs derrière les millions de fans gones après la splendide victoire nancéenne. Logique, pour la première fois de la saison, Puel a osé aligner son équipe type sans Grosso, Govou, Clerc et bien-sûr Juninho (il faut bien préparer janvier). Ca commence à ressembler à pas grand chose, à Fred près. En Ligue des Champions, ça ne ressemblera à rien. Vivement août 2009.

Pendant ce temps-là, l’effet Tsonga bénéficie enfin à son inventeur, qui remporte enfin l’Open d’Australie contre Djokovic. Quoi, Bangkok ?

Une réflexion au sujet de « Le chant d’Usain »

  1. Pourquoi Kimi a resigné chez Ferrari alors que la voiture ne lui plait pas..sinon pourquoi s’échigne t’il a la jeter contre les murs..
    Votre idole polonaise a été nulle!!!

  2. Mademoiselle Mourreau,

    Comme vous pourrez le lire dans notre analyse du dernier GP, Raikkonen n’a effectivement pas mérité la prolongation de contrat que Ferrari lui a proposé au lieu de faire signer le meilleur pilote du monde, Robert Kubica.
    Ce dernier, comme nous l’avons déjà écrit, a terminé sa saison au Canada. Sa BMW ne lui permet pas de jouer le titre cette saison.

    Cordialement,

    L’équipe du Vestiaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *