Tennis, les Français : US vraiment open ?

cyrulnik.jpg

Le retour en forme de Séverine Brémond ne doit pas masquer la sombre réalité du terrain : Guy Forget a trouvé meilleurs consultants avec Boutter et Roux.

A la lecture des noms des quarts de finalistes de Flushing Meadows, Yannick Noah s'est demandé pourquoi aucun Français n'avait eu droit à une Wild-Card. Pas le moindre Recouderc à l'horizon. Traumatisé par Bill Murray, il a l'impression de revivre la même histoire depuis un fameux 13 septembre, en 1993. Une nouvelle fois profondement choqué, il a aussitôt décidé de se rendre sur place, et pourrait même reprendre la raquette. Forget se sent offensé, allez comprendre.

 Les confirmations

Gasquet : après Tursunov à Sydney, Tsonga à Melbourne, Soderling à Marseille, Querrey à Monte-Carlo, Seppi à Hambourg, Gicquel à s'Hertogenbosch, Tursunov à Cincinatti, le roi Richard est encore tombé dans un guet-apens. Le circuit ATP est mal famé, il ferait bien de se mettre au self-control.

Simon : Et si Gasquet avait vu juste ? Non pas son plan de jeu contre Haas, par ailleurs impérial contre Gilles Muller au tour suivant (2-6, 2-6, 7-6, 6-3, 6-3), mais à Stuttgart quand il prédisait le meilleur à Del Potro. Simon lui a pris deux sets, il est le seul depuis le début de l'US Open.

Mathieu :  Highlander a compris qu'il n'était pas immortel, le Vestiaire l'avait d'ailleurs encouragé à se manier à gagner un grand tournoi. Grosjean lui a prêté des brochures en urgence.

Les déceptions

Monfils : Ses ennemis l'appellent le nouveau Gasquet. En deux jours, capable d'étriller Nalbandian avant de se taper la Fish. Avait le potentiel pour les demies, mais on a entendu dans sa bouche de bien sombres « mauvais choix de tactiques » et jour sans ». Au moins, il a arrêté la danse de la mobylette, Cibulkova n'y est pour rien.

Coin : L'US Open l'aura fait connaître du grand public. Grâce à sa victoire sur Ivanovic ou sa défaite contre Mauresmo ? Elle gère le contrecoup avec intelligence : elle a 25 ans et parle déjà de retraite.

Les têtes de mule

Grosjean : Combien de temps va-t-il s'autoflageller ? Son dernier passage au haut niveau, c'était en 2005, même le team Lagardère lui refuse un badge d'entrée.

Tsonga : Son genou faisait son retour sur le circuit après trois mois d'absence. Trois matches, des crampes mais pas de blessure et tout Coulaines reprend espoir. Après tout, Gasquet a bien joué les Masters malgré un Roland Garros passé à encourager Vliegen.

Dechy : Elle a pris un set à Amélie. Même pour une wild card à Roland Garros 2009, ça ne suffit plus.

Mauresmo : Cyrulnik lui avait déjà casé un rendez-vous pour lui expliquer qu'elle n'était pas concernée. Après deux demi-finales quand tout le monde était à Pékin, elle a frôlé les quarts en Grand Chelem. Heureusement, la terreur Penneta est passée par là.

Les joueurs de double

Llodra-Clément : En plus du simple, Gasquet fait parfois quelques courtes incursions dans les tableaux de double. Monfils aussi, dans le double mixte, devant un public complice. Eux, c'est l'inverse.

Mahut : Quand le tournoi du Queen's se termine, il devrait louer le yacht de Mauresmo. Gasquet pourrait venir passer le week-end.

Razzano : Et pourtant, elle n'a jamais joué en double de sa vie. Sa première année comme tête de série en Grand Chelem est une réussite : un 3e tour et trois 1er tours. Ca nous rappelle quelqu'un, mais qui ?

Pendant ce temps-là, Pioline est toujours responsable du haut-niveau masculin. Responsable de quoi ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *