Tennis, US Open : Tu es un Champion, Monfils

monfils.jpg

Il aura fallu que Le Vestiaire reprenne sa rubrique tennis pour que le successeur de Sébastien Grosjean fasse son apparition. C'est ce que l'on appelle l'effet Bremond. Heureusement, Le Vestiaire l'avait dit, Mauresmo est en quarts.

Gaël Monfils est un original. Certes moins que Marion Bartoli, qui s'est découvert un virus au meilleur moment après un 6-0, saloperie de Nesquick. Mais éclore le jour de ses 22 ans, si c'est pas un cadeau pour Lionel Chamoulaud, nous n'y connaissons rien. Qui l'eut cru, le nouveau Noah lui ressemble et ne s'appelle pas Tsonga. Monfils n'est pas le plus doué, ça c'est Gasquet, il n'est pas le plus régulier, ça c'est Mathieu et bientôt Simon, il n'a pas battu le meilleur, ça c'est Tsonga. Pourtant, son coup droit à plat le plus puissant du circuit, son service, bref sa puissance et surtout son mental enfin présent au moins 3 mois de suite lui ont offert la succession. Il n'a pas gagné grand chose, mais il est le premier à faire au moins une demi et un quart en Grand Chelem depuis le pote d'Arnaud Clément. Il ne lui manque plus qu'une dizaine d'entraîneurs, une vingtaine de gonzesses et l'envie d'être champion ailleurs qu'au paddle tennis et il sera prêt pour le Top 3 mondial.

Ca aurait fait plaisir à François Brabant, mais hélas il n'a même pas été capable de battre Mardy Fish.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *