Cyclisme, Bilan : Personne n’est Malabry

lemond90.jpg

Thierry Bisounours n’a pu se rendre à Paris-Bourges, car ça n’intéressait personne et parce que le vélo c’est pas vraiment son truc. Ca ne l’a pas empêché de répondre à nos questions sur la saison écoulée. Comme d’habitude, il n’a pas pris de gants, comme on dit dans le jargon.

Thierry, on vous dit très affecté par les derniers cas positifs. Vous ne vous en doutiez pas ?

Ecoutez, avec Lance Armstrong, Piotr Ugrumov et Frédéric Bessy, j’avais été habitué aux extraterrestres propres, comme on dit dans le jargon. Et puis, en général, je me trompe rarement dans mes jugements.

Vinokourov, Rasmussen, Mayo, Piepoli, Ricco… On ne peut pas dire que vous en soyez à votre coup d’essai ?

Si vous voulez dire que je n’y connais rien…

On ne dit pas ça…

Si, et tout le monde le dit. Même ma femme pense que je suis un gros naïf. Mais c’est pas vrai, Bilou, mon patron, dit juste que je n’ai pas eu la même croissance que les autres. C’est son critère de recrutement.

Chamoulaud, Clopeau, Godart, vous en êtes certain ? Que pensez-vous de la Coupe de France ?

Si vous évoquez celle de foot, j’en ai déjà commenté certains matches.

C’était pas plutôt la Coupe de la Ligue ?

Ah, si. Mais si on parle vélo, alors j’ai rien à dire dessus, j’ai pas suivi.

Vous n’êtes pas le spécialiste télé de la discipline, par hasard ?

Spécialiste est un bien grand mot, qu’il ne faut pas galvauder. Philippe Lafon, par exemple, est spécialiste. Moi je suis un amateur et c’est pareil avec les femmes des collègues. Même si j’essaie de me rendre sur le Tour chaque année.

Vous êtes commentateur du Tour quand même !

C’est vous qui le dites.

Chavanel a couru sa dernière course chez Cofidis. Quel avenir lui promettez-vous ?

Une blague circule en ce moment au Balto (c’est là que Thierry lit son Onze Mondial tous les jours, ndlr). On dit que c’était sa dernière course propre. C’est amusant, non ?

Pourquoi ?

Ben, parce qu’à son âge, ça fait longtemps qu’il ne pisse plus à la culotte.

En effet. L’UCI a félicité l’AFLD. Une réaction ?

Les anagrames, c’est pas mon truc.

Ce sont des acronymes. Jerôme Pineau est-il le meilleur coureur français actuel ?

Actuel n’a jamais monté d’équipe, mais tout le monde a le droit de se tromper. Quant à Pineau, vous ne devriez pas être si moqueur. On ne peut pas réduire quelqu’un à son classement UCI Pro tour (Pineau est 140e, ndlr). Mais chez Quickstep, ça va huiler la machine, comme on dit dans le jargon.

Que retiendrez-vous de cette saison ?

Sans aucun doute, la mise à l’écart de Patrice Clerc, la fin du Pro Tour et du cyclisme propre.

Le dopage a progressé ?

J’ai entendu Prudhomme cette semaine, il a réussi à parler de Piepoli et Schumacher, mais n’a pas dit un mot sur Armstrong ou le départ de Patrice. C’est pas très classe.

De ne pas avoir salué Armstrong ou d’être pris en flagrant délit d’hypocrisie, comme Leblanc à son époque ?

Thierry n’aura pas le temps de répondre, c’est le soir de Desperate Housewives (il vient d’être abonné à Canal pour pouvoir suivre le Tour de France, ndlr).

Une réflexion au sujet de « Cyclisme, Bilan : Personne n’est Malabry »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *