Ligue des Champions : French Cris

doringoian27deani.jpg

Lyon et sa défense ont fait leur part du boulot pour perdre 3-0 hier soir. Mais le Steaua était vraiment le plus fort.

Peut-être était-ce un complexe d’infériorité, le maillot du Steaua ressemblait à s’y méprendre à celui du Barca, voire de Caen. Malgré cela, Lyon est finalement parvenu hier à se qualifier pour l’UEFA au cours d’un des matches les plus faibles de l’Histoire. « Que c’est bon la Ligue des Champions. » Grégoire Margotton a la candeur des VRP transis. Benzema, non. En voyant Ederson la gueule dans le gazon à chaque accélération, il a songé au pré-contrat du Real. Contrôles du menton de Keita, dégagements de 30 centimètres des milieux Roumains, sprints de Grosso, tout y est passé, jusqu’au meilleur.

Comme ces deux buts encaissés dans les dix premières minutes : sur le premier, Réveillère et Cris sifflotent encore l’hymne de la Ligue des Champions quand Arthuro s’élève pour marquer sur son seul geste réussi du match. Ensuite, Goian rappelle à Boumsong et Puel que Constanza, ça ne date que de deux semaines et quelques kilomètres. Il ressemble tellement à Kallström avec un gros nez (photo) que c’en est visiblement troublant. Au quart d’heure, Benzema n’en croit pas ses yeux. Il prend alors le poste de Juninho, qui se fait soigner les poumons sur la touche.

Grosso lè mio

Puel va alors voir ce petit signe qui peut faire basculer une saison. Ceux des matches fondateurs. C’eut été une erreur. Car le vrai signe, c’est Keita qui marque sur une volée en pleine lucarne au milieu d’un champ de ruines offensives. La pleine lune, ça fait le même effet. De 2-1 on passe vite à 2-2 grâce à Benzema et Goian, qui dans un élan coporatiste, choisit de ne pas laisser Boumsong et Cris assumer seuls les éloges.

Mais Dame Coupe de France est décidément farceuse jusqu’au 5e tour d’octobre. Le Steaua marque un nouveau but, sur corner. Domenech est bien le guide : être menés 3-2 à la mi-temps, quel sabotage, quel hommage. Mais Puel n’est pas encore le maître : Domenech avait laissé filer deux points contre les meilleurs Roumains, Puel ne laissera rien contre la sélection régionale de Bucarest. Fred rentre et égalise sur une passe décisive de Toulalan, tout est dit. Ce n’est pas n’importe quel Steaua en face. Benzema, sur le quatrième but lyonnais, comprend pourquoi Cluj lui donne du fil à retordre dans son groupe de DH.

Fred marquera un 5e but sur une passe de Mounier pendant que le Policier fait la circulation derrière. Il était temps. Lyon a assuré sa troisième place, au moins en Ligue 1 ,et encore, mais c’est déjà pas mal avec une telle équipe, un exploit est toujours possible. La France n’aura pas la cuillère de bois.

4 réflexions au sujet de « Ligue des Champions : French Cris »

  1. Grégoire Margotton est-il obligé de réciter France Football ? Ou croit-il qu’en ces temps de crise, le pékin moyen ne peut pas dépenser deux euros pour lire que Marseille a des problèmes défensifs ou encore que Bordeaux joue la ligue des champions comme des enfants poussent le ballon dans un jardin public ? Il est vrai que ces informations sont capitales … pour ceux qui n’auraient pas vu les matches.

    Dommage pour le Steaua que Lyon n’ait pas fait jouer Fournier.

  2. j aime pas du tout ce style , c est une prose limite agressive , surtout pisse froid ..
    steau a fait nul a florence et perd que d un but face au bayern , alors les autres aussi sont tres faibles ?
    cela dit ya du vrai , cris est desastreux ces derniers temps , il s est mis au niveau de bousmong , meme lloris se laisse contaminé , lyon est nu derriere
    maintenant toulalan est formidable d energie , benzema de talent , purée le mome de 20 ans en est a 10 buts en 14 matchs de C1 , aucun penalty et parfois exité sur l aile .

  3. Le Vestiaire a toujours dit qu’avec la retraite de Juninho, le destin lyonnais était entre les pieds du futur ballon d’or. Avec un Toulalan en forme, les chances seront encore décuplées. Mais l’effectif n’est pas assez complet avec d’énormes trous .
    Quant au groupe qualificatif, comme vous l’avez subtilement remarqué, il est d’une faiblesse ahurissante pour la ligue des champions et il est presque scandaleux que Lyon n’ait pas 9 points. Presque, car finalement ce n’est que le reflet de la réalité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *