L’Hommage du Vestiaire : Faut-il remplacer la Formule 1 par du triathlon ?

7010778.jpg

La Coupe d’Europe de rugby a repris ses droits. Qui s’en soucie à part notre chroniqueur ? Il y a aussi plein d’autres sports qui existent, mais avons-nous vraiment la place pour en parler ?

Frédéric Moncassin n’est plus très sûr de vouloir faire le Tour, du coup, Lance Armstrong non plus. Il s’est rendu compte que son image est très mauvaise et que, cerise sur le gâteau, il est détesté par tout le monde. Alors, il s’alignera peut-être sur le Giro. Le Tour est sans doute devenu trop difficile. Le Texan à réaction n’a pas tort. Monter sur le podium et y rester de 2 jours à 6 mois est devenu assez périlleux. A l’image du jeune Ricco, brillant deuxième du Giro, incapable de terminer la Grande boucle. Ou même de Contador, qui gagne en Italie, mais n’est pas invité en France.

Les temps sont durs pour les champions. Tsonga s’en est rendu compte, finaliste du récent Open d’Australie, il a confirmé aussitôt lors du très coté tournoi de Bangkok avant que le vétéran Federer ne lui mette une volée à Madrid. Une régularité entre les blessures qui n’a d’égal que le parcours de Gilles Simon (photo) en Grand Chelem. Pour le monde médiatique, c’est un peu comme si Christophe Agnolutto avait remporté le Tour de Suisse et pourtant ça n’a rien à voir. Le Vestiaire posera bientôt la question interdite. Et pour ceux qui voudrait avoir des nouvelles de la Ligue 1, il suffit de relire les papiers de notre spécialiste qui vous avait tout dit avant même que Pierre Ménès n’imagine que Lyon aurait 30 points d’avance à la fin du championnat et que faire match nul avec la Roumanie est un bon résultat. Et si journaliste, c’était un métier (photo) ? Escalettes s’interroge de la même façon à propos de lui-même, il aura la réponse dans le quatrième épisode du Domenech show cette semaine.

Pendant ce temps-là, le Ballon d’Or a révélé ses finalistes. George-Alain Jones échappe pour une fois aux nominations, pas Archavine, qui n’est pourtant pas beaucoup plus mauvais. Et Zidane marqua encore. Platini ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *