Open d’Australie : Simon papa tara

cloclo

Les cinq meilleurs joueurs du monde étaient en quart de finale. Tsonga sera-t-il seul chez Denisot mercredi prochain ?

Nadal a donc fini son tournoi. Victime d’une blessure imaginaire, Monfils n’ira pas prendre sa taule. Tout était calculé depuis bien longtemps, le fils illégitime de Noah n’aura donc fait semblant que deux heures. Gillou a eu quatre jours de repos, avec un entraînement contre un 15/5 au milieu. Santoro était déjà reparti vers un challenger au sultanat d’Oman, donc Monfils a fait comme si. Simon est prêt. Le Vestiaire l’avait dit, le meilleur tennisman actuel avait besoin d’un quart de finale en Grand Chelem. C’est fait, il joue Top5, il sera Top3 mercredi matin. Pour l’ATP, il faudra attendre l’US Open.

Pour Simon, l’enjeu est simple : il doit battre Nadal, il n’a pas le choix. Au sommet de son jeu, fort dans sa tête, au top physiquement, il est aussi le plus fort sur la surface. S’il ne sort pas le Moya du riche maintenant, il ne le sortira jamais en grand tournoi. Gasquet a préféré perdre contre Gonzalez plutôt qu’une énième confrontation des petits génies où le premier set gagné au tie break lui suffit.

Yannick et son gars

Pour Tsonga, il n’y a plus aucune surprise. C’est de très loin le joueur le plus efficace, même si son double, un très mauvais joueur de tennis, fait quelques apparitions et pourrait même rendre visite à Verdasco. Si son corps veut bien attendre une semaine avant de déclarer forfait, il remportera le tournoi. Son équation présente quatre inconnues : Simon, Federer, et les deux blondes du Macumbanus. Jo est le seul mec à ramener des gonzesses d’une boîte gay, Mc Enroe peut en témoigner. De Chaunac est parti avec Bremond, Clément reste donc avec Nolwenn, oh ouh oh.

On a failli se retrouver avec une finale bleue. Un coup du magicien ?

8 réflexions au sujet de « Open d’Australie : Simon papa tara »

  1. Mais oui Simon va battre Nadal, c’est de l’ironie ?
    Avec le système ATP, Simon peut vite se retrouver très haut, malheureusement pour lui
    il ne finira pas dans le top 5 fin 2009. Les raisons ?
    Federer, Nadal, Djokovic, Murray, Tsonga, Roddick, voire Verdasco sont meilleurs que lui.
    Après tout, ils auront fait une demi-finale voire finale de grand-chelem dans leur carrière .. eux.

  2. Merci de nous éclairer. Ce n’était pas de l’ironie, mais bien des pronostics alors. Le Vestiaire fait donc des pronostics. Et des vidéos à l’appel. Et l’Or à l’appel ? Bonne émulation 2009 et longue vie sporadique.

  3. Marrant ce boomesong. Il se questionne sur l’Ironie et finalement il décide que c’était des pronostics. A croire que si Simon et Tsonga avaient gagné ça serait redevenu de l’Ironie. J’dis ça, j’dis rien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *