L’Hommage : Pas Manceau pour un sou

drive

La Scuderia du pauvre a une confiance aveugle en son pilote essayeur, qui ne voit pas beaucoup mieux. Le taurillon mayennais repart cette saison pour un tour avec l’ambition d’en boucler un peu plus.

Toro Rosso n’a donc pas attendu le printemps pour donner raison au Vestiaire : Bourdais aura la deuxième chance que Ronnie Peterson n’a jamais eue. L’astigmate le plus rapide du monde fait tellement l’unanimité dans son équipe qu’elle n’a mis que six mois pour le confirmer. Ce n’est pas grand-chose, après tout, à l’échelle de la carrière de Barichello.

Bourdais, en 2008, ce n’était pas que l’imposture dénoncée par quelques sites confidentiels. Il a quand même tenu toute la saison la dragée haute à Trulli et Sutil dans les premiers virages ; il s’est chargé lui-même de vérifier la résistance de la STR3 sur les murs de Barcelone et a mené de main de maître le Grand Prix du Japon. Pendant trois tours.

Le meilleur pilote français de la deuxième moitié des années 2000 a surtout connu Gerhard Berger et les frissons du podium virtuel, mais il préfère après les courses la compagnie de ses mécanos aux cérémonies protocolaires. C’est tout à son honneur.

Crashé dans son myope

La concurrence de Sato n’était donc qu’un leurre, orchestré dans l’ombre par les publicitaires de Red Bull. Les médias ont fait monter la sauce mayennaise sans même se poser la question : à quoi bon remplacer un binoclard fauché par un suicidaire sans le sou ?

Le premier avait au moins le mérite de connaître la voiture et les couloirs de l’usine. Il sera cette saison l’équipier de luxe d’un Suisse de 20 ans pétri d’expérience : deux titres nationaux en Mini et une saison de GP2 finie juste derrière Pantano, Senna, Di Grassi, Grosjean et Maldonado. Que du beau monde. Combien sont aujourd’hui en F1 ?

Pendant ce temps-là, Bourdais récolte enfin les fruits de sa saison 2008 : sa licence est dix fois moins chère que celle d’Hamilton.

9 réflexions au sujet de « L’Hommage : Pas Manceau pour un sou »

  1. Quel stratège ce Bourdais. C’est fou les économies qu’il a pu faire en faisant exprès de perdre 4 places dans le dernier tour à Spa et en calant à Monza! Même pas besoin de trouver un sponsor pour payer sa super licence!

  2. finalement vue le contexte économique c’était plus intéressant de conduire une force india qu’une mc laren en 2008 ! c’est fou ce qu’il faut être rusé (et riche) dans la formule 1 moderne !

  3. Honte à moi vous avez raison d’être pointilleux sur l’orthographe comme Hamilton dans sa bio (pas Tyler).
    En revanche ce n’est pas la première fois que Grange commet une erreur fatale lorsqu’il a beaucoup à perdre. D’autres ont enterré Ronaldinho pour bien moins et se sont bien gardés d’émettre un avis sur Beckham du coup.
    Et à quand l’hommage masculin sur Lizeroux qui a déjà fait mieux que nos biathlètes ne feront sur ces Championnats ? Qui ?

  4. Moi aussi j’ai un bemol dans mon sac de plage. Je croyais que Ronnie n’était pas titulaire même dans un club de seconde zone comme le Milan AC. J’ai dû me tromper de porte comme JB.

  5. On vous aurait bien confié la rédaction de l’Hommage à Lizeroux, mais on ne veut pas risquer le conflit d’intérêt avec Sport Addict, le blog qui vous rend accro au sport.
    Ils seraient a priori sur un gros coup à Grenoble.

  6. Hej, Boomesong, pour « nos » biathlètes, les français je suppose, faudra attendre quand même les résultats des tests B, donc demain. Ils ont une chance s’ils disqualifient tous les russes, les allemands, les norvégiens, les suédois, les autrichiens, les ukrainiens, les suisses… Mais tu sembles confondre l’IBU et la FIS ?
    Eh oui, j’avais tout faux, je le confesse, les affaires de dopages sont arrivées début février, et le vestiaire ne les a pas attendues pour parler de biathlon.
    Bon, je n’ai rien compris à cet article cependant, moi c’est juste le Sport qui m’intéresse, mais c’est vrai que même les mécanos se dopent (j’aurais bien mis un lien vers une anecdote de W. Voet).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *