La Puel du fossoyeur

cut

Tola Vologe, samedi 31 janvier, 16 heures. Bernard Lacombe croyait encore faire la sieste, mais non. Julien Faubert a bien signé au Real Madrid.  Mais un cauchemar bien pire est en train de se jouer. Fred n’aurait aucune intention de bouger. Poser dans Marca avec le maillot de l’Atletico n’a pas suffi. Et le numéro de portable de Coupet n’a jamais servi à rien.

Qui l’eut cru ? Lyon a réussi à tenir en échec le grand Saint-Etienne. Les Verts qui, eux, ont déjà joué une finale de Coupe des Champions, ne s’en remettent pas. Leur entraîneur non plus, qui a découvert qu’Aulas n’avait pas besoin de payer les arbitres. Il serait bien inspiré de payer un peu plus Jean de mes couilles, ça le rendrait peut-être bon. Et s’il lui reste un peu de monnaie après un tel Mercato, il pourra toujours proposer de payer le salaire de Benzema à Barcelone la saison prochaine.

Delgado positif

Non content d’associer Piquionne et progrès et d’encenser Delgado, Puel se prend pour Le Vestiaire. « Il y a tellement d’effervescence autour de Fred et de clubs intéressés que je pensais qu’il était déjà parti. Mais ce n’est pas le cas. » Le retour du grand Lyon, vainqueur d’un grand Marseille en cassant le dernier attaquant valide – les samoussas et la brandade sont indigestes – le rendrait même arrogant. Quand on lui parle Mercato et Barça, il répond Mounier et Keita en flinguant Govou. Du grand art : « L’absence de Sidney est un manque car il est important dans le vestiaire. » Il ne Perrin pour attendre.

Pendant ce temps-là, N’Zogbia a filé à Wigan et Benzema a ouvert son site internet. La malédiction se poursuit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *