Cardiff-Toulouse :
En direct du Millennium Stadium

blues1

De notre envoyé spécial permanent au Millennium Stadium de Cardiff

Marque au Polos

L’intendant des Cardiff Blues est aussi bon que celui des Blackburn Rovers, rappelez vous. Quelques nouveaux joueurs toulousains ont fait leur apparition sur la feuille de match officielle donnée aux médias avant le quart de finale de H-Cup : Maxime Medrad, Shaun Soderby, Thierry Dusautior, Fabien Polos et Clément Paitrenaud. Fred Michalak y est aussi, mais ce n’est pas une erreur.

Sans toit ni loi

Autre surprise : le toit du stade, que les deux entraîneurs avaient décidé de fermer hier à l’issue du dernier entraînement, est finalement ouvert. Il faut dire qu’il n’a pas fait aussi chaud à Cardiff (13°C) depuis l’été 1973.

A moitié vide

Il n’y a bien qu’une techno dégueulasse qu’on entend pour l’instant. Ca fait quand même vide 30.000 pèlerins dans un stade de 73.500 places.

Strike

Fabien Galthié a sûrement profité de sa soirée du vendredi pour aller jouer au bowling. Il aurait par contre pu changer ses chaussures.

Rebelote ?

Si les Blues gagnent le match, ce qui n’est pas impossible avec Michalak à l’ouverture à Toulouse, les Blues joueront à nouveau au Millennium leur demi-finale. Les Ospreys, en cas de miracle demain face au Munster, ont annoncé vouloir en faire de même.

Tirez les premiers (3-0)

Trois premiers points pour les Blues. Pénalité de l’arrière néo-zéalandais Ben Blair, qui porte son total à 83 cette saison dans la compétition.

Egalisation (3-3)

Michalak remet les deux équipes à égalité, mais on a surtout apprécié le début de baston entre Kelleher et Martyn Williams.

Temps fort toulousain

Beau mouvement des joueurs de Guy Novès. Un placage destructeur de Dusautoir leur permet de récupérer le ballon sur un renvoi aux 22, mais Servat échoue à quelques centimètres de l’en-but.

Essai?

Kelleher part au ras de la mêlée. Il n’est pas loin d’aplatir. Arbitrage vidéo.

Pas essai

On ne voit rien sur la vidéo et malgré une musique au suspense insoutenable l’arbitre Chris White ne valide pas l’essai. Ca a au moins le mérite de réveiller les supporters gallois.

Un manque de Blair

Blair rate sa deuxième pénalité de l’aprem. Et s’il était encore plus mauvais que Michalak ?

Cardiff reprend la main

Cette fois, ça passe. Le Néo Zélandais du pauvre redonne l’avantage aux Blues. C’est pas vraiment mérité.

MI-TEMPS : 6-3

A part les chaussures jaunes de Clerc et Heymans, on n’a pas vu grand-chose dans cette première mi-temps. Dominateurs, les Toulousains se sont heurtés à la défense galloise et aux lacunes de son pack. Une certitude : la France aura encore pour au moins 40 minutes un représentant en Coupe d’Europe.

Fête du bruit

Record d’affluence pour un match d’un club gallois : 36.728 spectateurs. Ils sont cachés où ?

Le petit rince

Inspiration de génie de Michalak : son drop ne passe qu’à quelques mètres des poteaux. Tout Cardiff a tremblé.

Cardiff engrange (9-3)

Ben Blair profite d’une nouvelle pénalité pour donner 6 points d’avance à son équipe. La sortie de Michalak, remplacé par Skrela, permettre-t-elle à Toulouse de marquer ?

Toulouse respire encore (9-6)

David Skrela permet à Toulouse, qui avait frôlé le pire sur un drop de Blair repoussé par le poteau, de rester dans le match. L’entrée de Nyanga a fait du bien. Celle de la jambe gauche de Poitrenaud ne devrait pas changer le sort du match.

Ca sent mauvais

Désolé pour le manque de mises à jour, mais je m’étais endormi sur mon clavier. On joue toujours, ici. Enfin, on essaie. Plus que 5 minutes et Toulouse manque toujours autant d’inspiration.

C’EST FINI (9-3)

La belle saison du rugby français se poursuit avec l’élimination de son dernier représentant en Coupe d’Europe. Et cette fois, Marc Lièvremont n’y est pour rien. On va maintenant se faire les perdants : à retrouver demain sur Le Vestiaire.

4 réflexions au sujet de « Cardiff-Toulouse :
En direct du Millennium Stadium
 »

  1. Avez vous apprécié le pied gauche d’Halfpenny ? Et les tambours toulousains qui avaient quand même un air très gallois ? Il parait que s’il y a une prolongation, les gallois craqueront à coup sûr. Elle commence quand ?

  2. Il n’y a bien que la nuit galloise que les Toulousains vont pouvoir prolonger. Et la France aura bien un représentant en demie : il s’appellerait Julien Dupuy.

  3. On voit très bien l’essai toulousain sur la vidéo. Le 6 gallois talonne avec la main le ballon qui touche son pied et rentre dans l’en-but, dès lors Dusautoir ne fait qu’aplatir. Si l’arbitre ne siffle pas essai, il peut tout aussi bien siffler essai de pénalité ou au pire, pour toulouse mais aussi pour la fonction d’arbitre, pénalité, mais ne « voyant » rien il préfère siffler en-avant inexistant. Logique que le vestiaire lui même cautionne.
    Un autre essai de pénalité aurait pu être sifflé. La faute est énorme et en plus de la sanction par l’essai, le joueur devrait sortir pour carton jaune. Obligé, l’abitre siffle alors pénalité. La 2° dans le camps adverse, pour toulouse qui y a passé les 2 tiers du match.
    Je ne mentionne ici que les essais de pénalités non sifflées.
    Face à une équipe sans jeu, sans forme, annoncée comme favorite, le stade a perdu dans les règles d’un art subtil, mais pas ce n’est pas du rugby.
    Pendant ce temps-la le vestiaire joue la justice aveugle et ne dit pas que Pelous a fait un bon match. Car ça le vestiaire vous avait dit le contraire.

  4. Pelous ne peut pas avoir fait un bon match si Aujourd’hui Sport ne lui met que 5/10.
    L’essai refusé de Dussautoir n’aurait effectivement pas mérité de l’être et vous aurez dès demain les réponses à vos autres interrogations amères.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *