Mondiaux : Berlin l’enchanteur

toprt2

Les guerriers de l’athlétisme français n’arrêtent plus leur terrible dessein. Aujourd’hui, Doucouré ne passe pas sous les 13″.

Friture de perche

Avec 5m70, Dossevi a validé son billet pour Berlin. Et si on rappelait Vigneron ?

Ladji tonique

Avec 13″44, Doucouré a validé son billet pour Berlin. Il a réédité son exploit à Villeneuve d’Ascq, Coco-Viloin n’a fini qu’à 10 mètres. Et si on rappelait Philibert ?

Sdiri cantonné

Les 8 mètres ne sont plus un fantasme. Pic de forme en juin, pas d’or dans les mains.

Djhone cocu

Avec 45″80 en course de rentrée, Leslie ne réalise pas les minima. A sa deuxième course, il retrouve son passeport. Et s’il avait du mal à ne pas être en finale à Berlin ?

Muriel ermite

Pour l’étape nordiste de son tour d’adieux, Hurtis est descendu sous les 24 secondes. Après vérification, ce n’était pas un 400 mètres.

Menue Manuela

On n’attendait pas grand chose de Manuela Montebrun. On n’a pas eu grand chose.

Les autres

Pas de nouvelles, bonnes nouvelles. Sinon, Tahri a couru sur 2.000 mètres, puis 1.500. Hélas, le futur champion du monde du steeple était là.

La loi Martial

M’Bandjock qualifié, mais c’est sur 100 mètres.

Une réflexion au sujet de « Mondiaux : Berlin l’enchanteur »

  1. Vigneron adorait la perche. Il se débrouillait plutôt bien. Record du monde, belles médailles dans des grandes compet’. L’école de la perche française, c’était LA référence. Mais le bon Thierry a eu 2 cailloux dans ses baskets: Pierre Quinon, champion olympique en 84 et Sergeï Bubka.
    Qu’est-il devenu?
    Pierre Quinon vend des poulets frits dans une camionette. Sergeï Bubka est député au Parlement ukrainien et siège au CIO.
    Et Jean-Claude Perrin nous em… avec ses commentaires à la con sur tout et n’importe.
    Zizou a longtemps hésité entre conseiller du président du Réal et marchand de gaufres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *