Transferts : L’été des records (4)

boyard

Durant tout le mercato estival, Le Vestiaire vous dévoile les us et coutumes des transferts d’incompétence. Quatrième volet : aujourd’hui, Djib fait le job pour retourner en Ligue des Champions avec son nouveau club.

Cris d’adolescence

1-1 contre Besiktas, 0-2 contre Porto, soit deux matches avec Aly Cissoko et le duo Piquionne-Pjanic, un demi-entraînement avec Lisandro Lopez, le brassard à Govou : la torture psychologique a des limites. Cris avait pourtant entendu que Benzema restait.

Nando l’écolo

Fernando Morientes débarque à Marseille. Les mauvaises langues hurlent au scandale, ça se défend. Il sera le suppléant de Brandao. Ca se défend ?

Et Guiza l’appétit

29 ans, buteur de la pire équipe de Galatasaray de l’histoire (5e), 11 buts en 31 matches dans le championnat turc, 12 millions d’euros : s’agit-il du frère de Lisandro ou du fils de Fred ?

Bleus d’Auvergne

En cas d’échec des négociations avec Rémy et Gignac, Lyon se tournera vers le Stéphanois Bafé Gomis, inoubliable contre le Paraguay, à moins que ça ne soit l’Equateur. Savidan se rappelle qu’à Noël, lui aussi avait eu son offre. Luyindula n’a toujours pas écarté l’idée d’un retour, Jimmy Briand regrette d’être blessé. Si ça ne va pas, Piquionne est toujours là. Domenech show ou Lacombe show ?

Ciani paye à boire

Quand on est joueur de Lorient, on cherche toujours son vrai niveau. Pour Ciani, l’heure de choisir son avenir approche : Stéphane Ziani, Karim Ziani ou Philippe Anziani ?

Ton Kita t’a quitté

Maréval, Klasnic, Babovic, Djordjevic, Dossevi, Moullec, Tall, Alonzo, Douglao : les supporters nantais se demandent si un joueur peut rester deux mois sur le départ sans que ça ne cache quelque chose. Bagayoko, N’Daw, Da Rocha et même Poulard ont une petite idée. Avec 47 joueurs sous contrat, le FC Nantes songe à présenter deux équipes en Ligue 2.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *