L’Edito : Crime et charlatan

try2

Roman Polanski poursuivi des années après son méfait, le FC Nantes et Interpol rechercheraient activement Roman Kosecki.

 C’est semaine de Ligue des Champions et Hugo Lloris fait la Une de tous les journaux. Drôle d’idée ou hommage à la terrible armada offensive lyonnaise, Puel n’a pas encore tranché, Canal un peu plus en vantant depuis dimanche le format XXXL de Bordeaux, mercredi à 22h45. Lisandro et Bastos absents à Debrecen, et voilà que les Tchèques redeviennent des candidats crédibles à la qualification. Une équipe est née, la plus faible des années 2000, face à la plus faible depuis Maribor. Tafer pourrait même débuter pour pallier l’absence de Gomis. Sanction identique pour Marseille : Diawara et Heinze seront de la partie, le Vestiaire en aurait-il déjà parlé ? Deschamps a même fini par en dénoncer un des deux, c’était le seul moyen d’espérer ne pas l’emmener à Madrid. Heureusement pour Zurich et le Real, Milan est dans le même groupe. Portsmouth et Grenoble sont bien loin de ces tracas. Un petit point changerait leurs habitudes, ça fait déjà sept tentatives infructueuses mais le championnat est long. Ljuboja ou Piquionne, Piquionne ou Ljuboja : avantage évidemment au Grenoblois qui a aussi perdu en Coupe. Le Vestiaire avait aussi prévenu, et même avec un an d’avance.

Jaja la der

Sinon la star, c’est Christophe Lemaître, révélation européenne de l’année. Personne ne sait vraiment si c’est un message d’encouragement pour lui ou une sanction pour les autres, de toute façon, la Fédération européenne d’athlétisme ça existe pas. Yalouz est content, son protégé n’a pas mis longtemps à honorer le maillot bleu. Le petit apprend vite.

Un an d’avance, c’est ce que Bastareaud n’a jamais eu. Les baisodromes néo-zélandais sont de bien dangereux endroits, il a failli ne jamais en revenir. Finalement il en est revenu et s’est demandé s’il a bien fait. Heureusement, le cas Camou a mis tout le monde d’accord : du travail d’intérêt général, Escalettes pensait lui faire signer un nouveau contrat. Jalabert a déjà pris un aller-retour pour Welington aux noms de Chavanel, Le Mével, Champion, Fedrigo, Le Bon, Voeckler et Riblon en espérant que les tables de nuit n’ont pas changé.  Sicard a perdu ses billets tarif réduit.

Pendant ce temps-là, Gaël Monfils a passé la semaine à Metz avec Paulo. Les pénitences d’après Coupe Davis sont décidément les plus dures.

Une réflexion au sujet de « L’Edito : Crime et charlatan »

  1. Après un week-end touristique au pays des moulins, du traité, des vélos et d’Emmanuelle, Gaël Monfils est allé défier l’élite du tennis mondial au prestigieux Open de Moselle où figuraient les redoutables Arnaud Clément et Nicolas Mahut, qui étaient presque têtes de séries, le charismatique Sébastien Grosjean qui, pour la circonstance, avait un bras en écharpe et Paul Henri Mathieu qui s’apprête à engager son 77ème entraineur. Après une finale de légende aux mutiples rebondissements, il a infligé une sévère correction à « celui qui écrit des conneries » mais qui ne s’était pas présenté en victime expiatoire. La journée s’est terminée autour d’un coup de Côte de Toul de derrière les fagots accompagné de gâteaux secs et Jérôme Haehnel, qui est à Metz ce que Federer est à Bâle, est venu congratuler son jeune collègue en lui souhaitant d’avoir une carrière aussi fructueuse que la sienne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *