L’édito : La carte Sim

arima2

Le petit boxeur Delarue fait lui aussi partie des grosses têtes. A force d’apprendre de ses défaites, il est devenu vieux d’un coup et c’est déjà l’heure de la retraite.

Le sport français est orphelin, mais il ne sait pas trop pourquoi. Peut-être parce que Brahim Asloum a remisé les gants à côté de ses nombreuses ceintures mondiales dans la salle d’exposition, en l’occurrence la cloche à fromage familiale. Bien vu, Canal est dégoûté de la boxe et Jean-Claude Bouttier va pouvoir prendre des vacances, Acariès a sûrement quelques bons plans. Brahim et les grands championnats du monde, c’est une histoire d’amour qui se termine mais souvent dans un couple, l’un des deux aime moins l’autre. A quand le pot de départ à la salle des fêtes de Bourgoin Jallieu ? Cecillon ne pourra pas passer, il était pourtant chargé de bonnes intentions.

En pensant à Bourgoin, Aurélien Rougerie a souvent ri aussi. Il n’est pas l’inconnu de la semaine, il est international de rugby et joue sous le maillot des jaunards qui ont lancé leur saison en battant Toulouse. D’aucuns diraient aucun intérêt, y compris les abonnés de Canal. Si tout se passe bien, ça se terminera dans l’allégresse du stade de France en juin prochain sous les yeux du parrain du Vestiaire, à la condition qu’il lui reste des jours de congé.

Quesnel au jambon

Le sport français n’est pas encore orphelin de champion, mais Loeb prépare le terrain. Une attache de barre anti roulis non homologuée, on a connu des sorties plus romantiques. Le responsable s’appelle Yannick Quesnel, il a aussi remporté les 24H du Mans, il fait donc tout son possible pour être connu. Cinq points à reprendre, deux rallyes, le sport automobile est fait de ces paris les plus fous. Rien à voir, mais Bourdais cherche toujours en F1 ?

Pour l’équipe de France de basket le pari le plus fou serait d’imaginer un Euro sans finale. L’équipe de France de volley devra vite disparaître, il n’y a pas de lumière médiatique pour tout le monde.

Pendant ce temps-là, Clijsters revient et bat tout le monde. Hénin aura bientôt envie de revenir, Mauresmo a déjà envie de partir.

3 réflexions au sujet de « L’édito : La carte Sim »

  1. Brahim Asloum arrête sa carrière parce qu’il n’a pas de diffuseur. Et pourquoi n’a-t-il pas de diffuseur?
    Parce qu’il n’a pas de public, à part trois pelés et un tondu du côté de Bourgoin Jallieu. Pourquoi?
    Parce qu’en France, il y a bien longtemps qu’on a pas eu un champion dans une catégorie « reine » (moyens, lourds), les seules qui intéressent vraiment le grand public. Quel boxeur français depuis Bouttier et ses combats de légende contre Monzon a déchainé les passions? Comment dites vous?
    Tiozzo? Vous plaisantez! Bénichou? Je vous en prie, pas de vulgarité! Jaquot? Connais pas.

  2. battre les Toulousains en saison, c’est bien. Les battre en playoffs c’est mieux. Les Clermontois se sont déjà vu toucher le Brennus avant finale. Dur apprentissage du sport, cele ne fait que 3 ans qu’ils sont recalés.

  3. C’est dans une période comme celle que traverse le tennis féminin actuel que Conchita Martinez a gagné Wimbledon. Selon son entourage, elle n’envisage pas sortir de sa retraite. Tant mieux!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *