Barça : Ibra est mauvais

baroc

A l’occasion de la victoire 6-1 du Barça contre Saragosse, le Vestiaire vous conte en exclusivité la fin de la meilleure équipe de club de l’Histoire

6-1, le score n’est pas nouveau, le Barça 2008-2009 en mettait 6 tous les deux mois, le Real y avait eu droit, Santoro aussi.  Pellegrini indécrottable nostalgique fait tout son possible pour que ça puisse se reproduire mais sera-t-il là pour le voir ? Le 6-1 de dimanche aurait pu être rassurant, si Saragosse n’y avait pas mis du sien:  triplé de Seydou Keita, doublé d’Ibrahimovic qui prend une ovation en sortant, les années Kluivert ne sont peut-être pas si loin.

Zlatan y va marquer

Ibra est donc bien la nouvelle star du Camp Nou. Mais la vraie coqueluche, c’est son palmarès qui l’a, sûrement une mauvaise coïncidence. Ses stats parlent d’elles-mêmes. Deux fois 13 buts à l’Ajax, le championnat de Hollande s’est singulièrement renforcé depuis l’époque où Romario et Ronaldo refusaient de marquer moins de buts que de matches joués. 23 en deux saisons à la Juve, la relégation contraint le club à s’en séparer. Trop gros salaire ou niveau trop juste pour la Série B, l’histoire ne le dit pas, ça évite les ambiguités. Par contre, ce qu’elle dit ensuite, c’est l’Inter avec 15, 17 et 25 lors des trois saisons suivantes, assorties de trois titres de champion et autant de phases de poules de Ligue des Champions. La C1, Ibra se l’est toujours refusé, poussant même son abnégation jusqu’à limiter son nombre de buts:  16 buts en 63 matches. En souvenir des huitièmes de finale, Van der Sar et Manchester lui auraient certainement envoyé une médaille en cas de succès en finale l’an dernier. Villa valait-il vraiment si cher ?

Ibraracourcix

Les ailes de pigeon et les retournés ont toujours fasciné, Inzaghi est si moche à voir jouer, l’efficacité attendra. Lequel a déjà gagné la Champion’s League ? Depuis son arrivée au Barça, il impressionne.  7 buts en 7 matchs de Liga, Keita en est à 5,  Benzema à 3. N’allez pas croire que c’est facile. D’ailleurs la Ligue des Champions le prouve : un but en 265 minutes c’est loin de ses standards. Heureusement pour la confiance, c’était contre le Rubin Kazan qui est devenu le favori de la compétition avec Kiev.
Au moins, le Barça ne s’emmerde plus avec Eto’o et ses 36 buts en 48 matches dont un en finale de C1, bon débarras. Lecture du jeu catalan, combinaisons, sens du déplacement avec Henry et Messi, efficacité, un but à chaque finale de C1 : il y avait tellement de raisons valables de le faire partir qu’on ne sait pas laquelle retenir. Aller son attaquant dans un championnat aussi coté que le Calcio, c’est comme si Lyon recrutait un buteur du championnat portugais en prétendant viser les quarts de C1.

Titi et gros nullos

Eto’o en moins, il restait Henry à virer pour parachever le travail. Repartir à 70 ans après la meilleure saison de sa carrière, qui suivait elle-même une saison ratée de meilleur buteur du club, qui elle-même faisait suite à huit saisons à plus d’un but tous les deux matches : la tache s’annonçait ambitieuse. Les grands joueurs à 10 buts en 44 matches l’ont toujours amusé, la Juve un peu moins en 2006. C’était sans compter sur la fin de saison dernière. Le dos, les jambes, les pieds, les tendons, les rhumatismes frappent de plus en plus jeune. Parce qu’il est un grand champion, et surtout pour rassurer les autres parce qu’il est le seul à pouvoir leur apprendre comment déborder et faire un appel, Henry a fini par jouer la dernière finale de Ligue des Champions après avoir été décisif toute la saison. Cette année, il a pris un congé pour s’occuper de l’équipe de France, il ne pourra pas faire les deux. Pedrito est bien mignon, Bojan lui ne l’est même plus. Le poste d’ailier gauche va va finir par retomber sur Iniesta et là tout sera foutu. Seul Henry peut sauver le Barça. La rumeur des Red Bulls de New York commence à enfler autant que ses genoux, c’est mal parti.

Leo ferié

L’autre sauveur, c’est Messi mais il a malheureusement attrapé le Ballon d’or. Ronaldo ne s’en est toujours pas remis, Ronaldinho est introuvable, Rivaldo s’est fait la malle depuis longtemps et Matthias Sammer n’a sûrement jamais existé. Messi va encore plus vite : il est jeune et n’a pas encore le Ballon d’or qu’il l’a déjà et la dépression qui va avec. Il a tout raté avec l’Argentine et les gens s’étonnent qu’il soit si bon avec le Barça. Le problème c’est qu’il n’est pas si bon puisqu’il est nul, Saragosse a trouvé son Messi pas plus tard que dimanche. Dribles ratés, accélérations sur 1 mètres mais pas plus, passes aveugles mais sans joueur de cécifoot, Ronaldinho va vite croire qu’il a un frère. Messi a quand même fini par marquer d’un lob de dépit. Sans un sourire. Par contre, quand Ngijol a sorti son hat trick, il a explosé. Il est des vannes qui vainquent même la dépression.

Certaines choses n’ont pas changé : la défense c’est toujours à chier, le gardien c’est toujours à chier, Abidal c’est toujours marrant et Iniesta-Xavi-Touré c’est toujours intouchable. Mais Michael Owen le jure, 3 joueurs ça peut suffire cette année.

5 réflexions au sujet de « Barça : Ibra est mauvais »

  1. Scientifiquement et statistiquement, après être monté aussi haut, le Barça ne peut que redescendre. Moi je les vois conserver leur titre de champion d’espagne, mais les coupes c’est toujours aléatoire et ce n’est pas toujours le meilleur qui gagne. Sinon Henry serait double champion du monde.
    Alors effectivement si Ibrahimovic n’augmente pas son ratio en Ligue des champions, il va falloir sérieusement augmenter le temps de jeu de Keita pour marquer des buts.

  2. Eto’onant!?! votre article ou bien les details financiers de l’échange Eto’o-Ibrahimovic? 46 millions plus Eto’o, le barça n’a donc pas besoin d’argent, ni d’attaquant. Si Eto’o est parti, c’est qu’il doit y avoir un détail qui nous echappe. Y a t-il un gagnant dans l’echange? peut etre l’inter qui realise une bonne rentrée de cash. Un perdant? le barça sans nul doute. L’inter sera t-il champion de la champion’s league? Hum, c’est comme si on se demandait si benzema sera le ballon d’or 2009. Le barça ratera t-il sa saison? demandez à pellegrini ce qu’il en pense. Et si les clubs français se remettaient à niveau (hors sujet mais bon)? Ou alors, et si les clubs européens se remettaient à niveau (ligue 1)? Et si mourinho n’était pas un si grand entraîneur?

  3. le probleme de l’inter c’est qu’il a un coach qui pense qu’il n’a plus rien a a apprendre alors que c’est tout le contraire.vous ne pouvez avoir un grand avant centre comme etoo et chercher a le transformer en milieu de terrain.et en plus dire que l’inter va être champoin de la c1 c’est dire que le ben laden est va diner demain a la maison blanche.car pour gagner une c1;il faut avoir un equilibre entre joueurs d’experience mais aussi de jeunesse au milieu de terrain:ce qui n’est pas le cas de l’inter.avec un milieu tres vieux au les joueurs courent en marchant;avec des zanetti qui frolent le rumatisme;resultat etoo se transforme en meneur de jeux face aux montari qui pense le foot c’est le rugby.comme solution il faut renouveler le milieu de cette équipe avec des joueurs plus jeunes bourrer de fougue et d’envi.pour le barça:le coach de cette équipe a commis une tres grande erreure en faisaint partir étoo tour une histoire soit disant de feeling que moi je dirai un aveu d’impuissance d’un coach face a son incapacité de pouvoir gerer un star.éto’o n’est pas indispensable au barça mais un barca sans etoo aura beaucoup de probleme;le premier fait deja surface:messi.il se touve seul sans un joueur qui cour pour lui qui comprend tout même ce qui n’est pas comprensible.etoo comme le dit depuis des années guy roux est le meilleur joueur du monde il est inremplacable.

  4. @ worldcup: Henry serait double champion du monde si les meilleurs gagnaient toujours les coupes… Je ne sais pas si tu te bases sur leur merveilleuse campagne de qualifications où ils ont réussit à arracher deux doubles matchs nuls contre la Suisse et contre Israel. Sinon c’est peut être par rapport à l’aisance qu’elle a eu en arrachant deux autres matchs nuls une nouvelle fois contre la Suisse ou la Corée du Sud en poule. J’hésite aussi avec ce match contre l’Espagne qui n’a pas du tout perdu par excès de confiance ou alors celui contre le grand Brésil qui se baladait depuis le début de la coupe entre terrains et boîtes de nuit. Par contre je ne pense pas que le match contre le Portugal gagné haut la main grâce à un magnifique penalty fasse partie de ton argumentation, vu la branlée qu’ils se sont pris pour la troisième place. Nan je pense que tu fais directement référence à la finale où la France a été largement meilleure. Tout d’abord en plongeon Malouda c’est plus fort que Toni. Ensuite Barthez c’est meilleur que Buffon, et Thuram c’est plus vieux que Cannavaro, donc évidemment… Il faut dire que la barre de Trezeguet on la retient mieux que celle de Toni. Enfin bon, je t’accorde qu’un champion qui gagne sa demi finale et sa finale sur deux penaltys c’est toujours un beau champion.

  5. @bastos : soyons clair même si on s’éloigne du sujet, pour moi l’Italie est le champions du monde le plus inattendu (pour ne pas dire le moins méritant) depuis ma naissance, qui comme par hasard correspond aussi à leur avant dernier titre (comme ça la boucle est bouclé). Il n’ont rien démontré de plus que la France sur le tournoi, c’est dire tout le crédit que je leur accorde mais cela signifie aussi que la France aurait aussi été le champion du monde le plus inattendu depuis ma naissance. Et puis même si on ne va pas refaire l’histoire : du point de vue des statistiques de la FIFA, la France n’a pas été battu en finale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *